[Avis] On a regardé Happy, le cheval jovial jovial

Happy

Happy a débuté en 2017 sur Syfy avant de rejoindre le catalogue Netflix en 2018. Nous avons regardé les deux saisons que comportent la série, voici ce qu’on en a pensé

Happy est disponible sur Netflix depuis le 26 avril 2018 avec sa saison 1. La seconde a débarqué dans le catalogue Netflix le 5 juin 2019. On a voulu découvrir les aventures de cette licorne un peu particulière, voici donc l’avis de la redac !

Happy cette jolie licorne bleue que je veux absolument chez moi, a réussi à me charmer lors de la saison 1. J’ai beaucoup aimé les personnages ainsi que le duo formé par Nick et Happy. L’intrigue m’a tenue en haleine jusqu’au dernier épisode. Une très bonne saison 1. Mais la deuxième est arrivée et là c’est le drame ! Je n’ai pas apprécié du tout cette saison. Du WTF à tous les étages, une histoire qui part toujours plus loin dans l’absurde. Même Happy et ses compagnons imaginaires m’ont déçue. Je ne sais pas sous quelle substance se trouvaient exactement les scénaristes, mais c’était super corsé. L’histoire part en vrille totale, les personnages appréciés pour leur caractère fort (coucou Amanda) deviennent rapidement chiants dans cette saison et à plus d’une reprise j’ai eu l’envie de l’achever de mes propres mains. Heureusement, Smoothie a su rester aussi parfait que dans la première saison, voire mieux. Nick Sax dans le rôle du papa parfait c’est mignon mais ça tape rapidement sur le système. Et que dire de Meredith… Sans parler du dernier épisode qui est juste l’apothéose de WTF, on surfe sur du n’importe quoi de très haut niveau. Et avec l’arrêt de la série, toutes les intrigues parties loin loin loin resteront sans réponses, il y a donc des passages qui ne servent plus à rien dans cette saison. En bref, une saison 1 au top ils auraient du s’arrêter car la seconde part trop en sucette pour moi.

Pour cette saison 2 d’Happy, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, la saison 1 se suffisant à elle-même et la bande dessinée se terminant précisément sur la mort de Nick Sax. Je ne voyais pas trop ce que la série aurait à raconter dans celle-ci. Après avoir visionné la saison 2, je n’ai toujours pas de réponse à ma question, même si j’avoue avoir bien aimé la visionner. La série étant devenue un gigantesque foutoir, je peux comprendre que certaines personnes n’aient pas aimé cette saison 2, mais personnellement, j’ai plutôt bien accroché. La série ne se prend plus du tout au sérieux dans cette suite et c’est ce que j’ai aimé, mais il est vrai que l’on perd de vue l’objectif initial de la série : mélanger le monde imaginaire des enfants au monde froid et dur des adultes. On a vaguement l’idée du passage de l’enfance à l’âge adulte suite au traumatisme de la fille de Sax, mais personnellement, c’est le développement que j’ai trouvé le plus maladroit. Quant aux adultes de la série, ils deviennent plus enfant au fur et à mesure de la série. En revanche, je regrette qu’il n’y ait pas de saison 3, car une saison sur le thème d’Halloween comme le laisse supposer la scène finale aurait pu être sympathique, mais restera à jamais une simple scène expédiée par les scénaristes.

Avec la scène d’ouverture de cette saison je m’attendais à du grand spectacle, du grand n’importe quoi, un truc jouissif comme Hypertension. C’est d’ailleurs ce qu’avait promis la production : encore plus barré, encore plus nerveux encore plus n’importe quoi. C’est pas faux.
C’est pas faux, sauf qu’ils avaient oublié le concept encore plus forcé. J’ai aimé la transformation du personnage d’Amanda bien loin du cliché de mère inquiète mais je ne comprends toujours pas les enjeux du méchant de l’histoire, je ne comprends toujours pas ce qu’il tente d’accomplir et comment sa méthode peut aller aussi loin. Bizarrement, on sent un manque d’imagination sur ce point précis.
Au delà de ça, la fin fait vraiment bâclée, d’autant qu’une saison 3 ne verra pas le jour. La décision est peut-être venue trop tard, car le dernier épisode continue d’ouvrir des pistes pour une suite. La saison n’est pas désagréable en soi et on passe un bon moment popcorn sur au moins 8 des 10 épisodes de la saison.  

Conseillée par les autres membres de la rédaction, je me suis donc mise à regarder Happy.  Et on ne peut pas dire que j’ai été déçue à la fin de la première saison !  Le duo de l’ex-flic tueur à gage et de la licorne imaginaire ailée bleue est tout simplement super. Les intrigues qui se jouent finissent par toutes se relier pour un final en apothéose. Vraiment une très bonne saison. Mais que dire de la deuxième… Tout d’abord, elle est bien plus déjantée que la première. De plus, alors que la saison précédente faisait sens en suivant un certain fil conducteur et se suffisait à elle-même, la seconde me laisse le sentiment du contraire. Dans cette seconde saison, tout part dans tous les sens, et tout part surtout beaucoup trop loin, ne faisant plus passer de messages comme se fut le cas dans la première saison. Ou du moins, ils ne sont plus autant mis en avant, étant totalement balayé par le what-the-fuck joué à côté. Quand à la fin de cette saison, qui sera la dernière comme SyFy a annulé la série, elle nous donne clairement un goût d’inachevé. Au final, c’est un sentiment mitigé que j’ai face à cette deuxième saison : alors que j’étais ravie de revoir Happy, Nick et les autres, que le jeu de Christopher Meloni est encore une fois exceptionnel (mention spéciale au meurtre de masse par accident, ou à l’épisode où Sax est « drogué »), cette saison est parti beaucoup trop loin pour moi et se termine sans nous apporter une réelle fin. Vraiment dommage.

 

Retrouvez nos avis de la saison 5 de Black Mirror en cliquant ici. Nous avons également donné notre avis sur la troisième saison de Stranger Things, vous pouvez les retrouver en suivant le lien juste là.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur la série, si vous l’avez vu, via les commentaires. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux :Twitter, Facebook, Instagram, Twitch,Youtube et notre compte curateur Steam

Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator. Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

et, risus. venenatis, amet, fringilla massa adipiscing commodo sed consectetur ut