[Critique] Aurion : L’Héritage des Kori-Odan, partie 4

Critique Aurion partie 4 BD Comics manga

Après un tome 1 très costaud regroupant les trois premières parties de l’histoire en août dernier, Aurion enchaîne avec une partie 4 et un format plus léger.

Type d’ouvrage : bande dessinée (en couleurs), adaptation du jeu vidéo éponyme.
Nombre de pages : 78.
Editeur  : Kiro’o Games.
Disponible sur : Amazon (Europe) et Waandacomics (Cameroun et autres pays d’Afrique francophone).
Lien vers les critiques précédentes : tome 1 (parties 1, 2, 3), partie 4, partie 5
Note de la rédaction : pour des raisons de transparence envers nos lecteurs, nous précisons que l’auteur de cet article a participé à la réalisation de cet ouvrage en tant que relecteur (activité annexe sans lien avec tryagame.fr). Article non-sponsorisé.

Régime aurionique

Avant de commencer à parler du contenu de cette partie 4 de la bande-dessinée d’Aurion, il nous semblait utile d’apporter quelques informations sur le changement de format effectué depuis le Tome 1 (dont vous pouvez retrouver notre critique ici). Le premier tome, assez généreux en terme de pages (environ 200), regroupait l’équivalent de 3 « parties ». Afin de s’adapter à la demande d’une partie de son lectorat, la bande-dessinée de Kiro’o Games adopte désormais une forme plus légère, d’environ 80 pages. Cette partie 4 dont nous parlons ici est donc la suite du Tome 1 qui regroupait les parties 1, 2 et 3. Ces trois premières parties, d’ailleurs, sont depuis peu disponibles séparément.

Légende kori-odan comics Bande dessinée kiro'o games

Si l’épaisseur et le prix changent, les dimensions, quant à elles, demeurent les mêmes (17,6 x 25,3 cm), ce qui ne posera aucun souci de cohérence aux  collectionneurs tatillons qui auraient déjà pris possession du Tome 1. En terme de qualité du produit, même constat : cette partie 4 part à nouveau sur un format à couverture brillante souple, avec des pages intérieures de type mat et un contenu tout en couleurs avec une qualité d’impression impeccable – à l’image du trait si caractéristique du dessinateur George Pondy qui continue d’émerveiller nos rétines.

Le début du ndem

Si le Tome 1 d’Aurion nous narrait le début des aventures du couple royal que forment Enzo et Érine Kori-Odan face à l’élément perturbateur que constitue le combat contre le révolutionnaire Ngarba, cette partie 4 prend la forme d’une introductions aux péripéties à venir. Érine et Enzo se retrouvent ainsi face au fait accompli et c’est par le biais de la Ju’u Nama que la froide réalité s’impose à eux : ils ne pourront pas retourner de suite à Zama, et la mentor d’Enzo en profite pour les encourager à parcourir le monde à la fois pour éveiller les différents « piliers de l’âme » d’Enzo, mais également pour en apprendre plus sur le monde.

Cette partie 4 est extrêmement intéressante en vertu du rôle plus important donné à la Ju’u Nama qui ne se contente plus d’être une simple maîtresse en arts du combat. Cette partie de l’histoire, en réalité, marque le véritable début du pèlerinage spirituel d’Enzo (et celui d’Érine, bien que dans une moindre mesure). Si Enzo représente l’Honneur et que Ngarba incarnait l’idée de Révolution, c’est une toute autre valeur, implacable, que va opposer la Ju’u Nama au héros. Et bien qu’Enzo ait déjà eu l’occasion de se confronter à la valeur-pilier de Ngarba, c’est uniquement à travers le clash entre le jeune et sa mentor que celui-ci va commencer à entamer un lent processus d’ouverture vers la richesse spirituelle que lui offre le monde extérieur.

Véritable « chapitre-pivot » de l’histoire, cette partie 4 fait certes la part belle à un nouveau combat (toujours aussi dynamique et chorégraphié qu’à la fin du Tome 1) mais introduit également le lecteur et la lectrice à la suite des évènements via un dernier passage qui met en place les premières désillusions qui attendent Erine et Enzo en embuscade. Une dernière partie qui déroule le premier thème social de l’histoire à se confronter à la naïveté des protagonistes, à savoir celui de l’immigration et des divers dangers qui guettent les plus vulnérables prêts à prendre la route en quête de meilleurs lendemains.

La partie 4 d’« Aurion – L’Héritage des Kori-Odan » renferme une partie cruciale au développement de la suite des évènements. Si les lecteurs et lectrices du Tome 1 n’ayant pas joué au jeu pouvaient légitimement se demander dans quelle direction l’histoire allait se diriger, cette partie 4 constitue la réponse adéquate. Grâce à cela, la partie 5 à venir devrait logiquement permettre à la bande-dessinée de prendre son rythme de croisière. Si vous êtes fans de voyages spirituels, d’histoires inspirantes et de héros imparfaits en constant apprentissage, nous ne pouvons que continuer à vous conseiller cette bande-dessinée qui rend honneur au matériau de base ainsi qu’aux œuvres du même genre.

N’hésitez pas à réagir à cet article en commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, ou à vous abonner à notre compte curateur Steam pour retrouver nos tests PC (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

Vous pouvez également vous promener sur notre site, pour y découvrir nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
justo Aliquam dapibus id Phasellus dolor. id commodo Donec