Il fait beau, le soleil brille, et soudain, Microsoft rachète Activision-Blizzard

rachat Microsoft xbox activision blizzard

Ce n’est pas un poisson d’avril sorti en avance : Microsoft vient bel et bien de racheter Activision-Blizzard…


Après avoir sorti les gros biffetons pour racheter le groupe Zenimax (et donc) Bethesda entre fin 2020 et début 2021 à hauteur d’environ 8 milliards de dollars, Microsoft remet le couvert en s’offrant rien de moins qu’Activision-Blizzard (on rappelle dans la foulée, ça ne fait pas de mal, que les employé·e·s de l’entreprise de Bobby Kotick continuent toujours de se battre pour de meilleures conditions de travail).

Le montant de la transaction est d’ailleurs bien plus conséquent que pour le précédent rachat : c’est ainsi la bagatelle de 68 milliards et des (grosses) poussières que va débourser Microsoft pour s’accaparer les licences du géant de l’industrie vidéoludique. Dans la foulée, comme le précise la rubrique Pixels du journal Le Monde, ce rachat va propulser Microsoft dans le top 3 des plus gros acteurs du marché, juste derrière le chinois Tencent et le japonais Sony.

Une question se pose alors au sein de notre rédac’ : quelles seront les conséquences pour les consommateurs ? Après le rachat de Bethesda qui va transformer en exclusivités Xbox de grosses licences historiquement multiplateformes comme The Elder Scrolls, on est en droit d’imaginer la possibilité que ce rachat puisse en faire de même avec de grosses licences comme Call of Duty ou les dérivés de l’univers Warcraft. Si cela devait se confirmer, on serait face à une situation où au lieu de développer ses propres atouts pour concurrencer Sony de manière saine, Microsoft étoufferait son concurrent en le privant de certaines licences pour les rendre exclusives à la Xbox.

Pour le moment, toutefois, rien n’est clair concernant le devenir des licences d’Activision-Blizzard. Mais le doute est permis, surtout après un investissement aussi conséquent, et nous sommes curieux de savoir ce que Microsoft a derrière la tête avec ces deux gros rachats qui n’ont rien d’anodin. A ce rythme, peut-on raisonnablement imaginer qui sera la prochaine grosse boîte à passer à la casserole ? Electronic Arts, histoire de mettre la main sur les grosses licences sportives comme FIFA…?

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 votes
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site. Vous pouvez me suivre sur Twitter et Mastodon
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié