NewImages : Le nouveau festival de la création numérique

NewImages

En ce jeudi d’octobre nous avons assisté à une Master Class par David Cage dans le cadre du festival NewImages au Forum des Images de Paris.

Né en avril 2018 d’un rapprochement entre le Paris Virtual Film et I LOVE TRANSMEDIA, le festival NewImages avait fêté sa naissance avec quatre jours de découverte autour de la création numérique, des nouvelles technologies telle que la réalité virtuelle.

Un nouvel événement récurrent.

A cette occasion, le festival NewImages proposait moult rencontres, conférences et débats aussi intéressants les uns que les autres tournant autour des activités de YouTuber, des ponts entre jeux vidéo et cinéma et d’anticipation via la série culte Black Mirror. Le tout agrémenté d’expériences immersives et de séances de cinéma proposant une programmation savamment orchestrée : Blade Runner, Cube, Teknolust et encore, petit plaisir coupable : Demolition-Man.

Dans ce cadre, NewImages va proposer des Master Class, une fois par mois sur la création numérique. Et pour les non-coutumiers, une Master Class est une conférence où un expert vient partager son expérience, donner des clefs à son auditoire et le former en l’espace d’une soirée ou plusieurs jours, suivant le format, via un cours magistral.

On trouve ainsi de nombreuses Master Class en ligne toutes aussi passionnantes les unes que les autres, que ce soit l’écriture, la musique, l’acting ou les techniques du cinéma.

David Cage et Quantic Dream.

Et nous avons assisté ce jeudi 18 octobre à une session tenue par David Cage, responsable, pour notre plus grand bonheur, de The Nomad Soul, Fahrenheit, Heavy Rain ou, bien évidemment Detroit Become Human.

Cette Master Class a été l’occasion de revenir sur le parcours du monsieur, détenteur de la légion d’honneur depuis 2014, de ses débuts, adolescent, dans le milieu de la musique, jusqu’à aujourd’hui en passant bien évidement par la création de Quantic Dream et de sa rencontre surréaliste avec David Bowie avec lequel il collaborera pour The Nomad Soul.

Une intervention plutôt intéressante, où le public aura pris la mesure du travail titanesque d’écriture pour un jeu narratif à ébranchements multiples. David Cage a ainsi parlé de 4000 pages de scripts hors note et story board. Malheureusement vu le temps imparti, il n’aura pas été possible de poser beaucoup de questions ni de creuser véritablement sur la technique.

On aurait aimé une interaction plus directe avec le public, car il est vrai que la conférence a plus été une biographie de David Cage qu’une Master Class sur la narration. La problématique de l’interviewer guidant l’intervention est qu’il ne permet ni débat ni contradiction. Ainsi si effectivement Quantic Dream fut et reste un précurseur danse les jeux narratifs, il a vite été oublié que le monde du jeu vidéo ne se cantonnait pas aux FPS, jeux de course, de sport ou de plateforme lorsque Quantic Dream nous proposait Heavy Rain ou Beyond Two Souls.

Une Master Class intéressante mais peut être un tantinet trop centrée sur le technicien David Cage et moins sur la technique. Mais une Master Class à louer tant les sessions suivantes sont, déjà, attendues avec une certaine impatience de notre part comme de celle du public présent ce jeudi.

 

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

id leo. felis justo ut porta.