Pokémon

Pokémon Epée et Bouclier

8

Great

8.3

Moyenne des joueurs

Pokémon Épée et Bouclier : on vous dit tout sur le DLC « L’île Solitaire de l’Armure »

Pokémon

Nintendo nous propose un nouveau DLC pour Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, intitulé « L’île Solitaire de l’Armure ». Disponible sur Nintendo Switch, découvrez en plus dans notre article ci-dessous.

Développeur : Game Freak
Éditeur : The Pokémon Company & Nintendo
Support : Nintendo Switch
Version fournie pour le test : Nintendo Switch
Genre : Action, Aventure
Date de sortie :
17 Juin 2020

Pour rappel, Pokémon Épée et Pokémon Bouclier est sorti sur Nintendo Switch en fin d’automne de l’an passé, à savoir le 15 novembre 2019. Et comme annoncé précédemment, le titre se voit doté de DLC (malheureusement payants) qui nous ferons découvrir de nouveaux horizons à Galar. Dans cet article, nous parlerons du premier d’entre eux, intitulé « L’Île Solitaire de l’Armure », qui nous fait vivre une nouvelle aventure sur l’île Isolamure… Bref, avant d’en découvrir davantage, je vous laisse découvrir le trailer du Pass d’extension dans l’encart ci-dessous :


Pour rappel, dans le Pokémon Épée et Pokémon Bouclier, sont les titres de la huitième génération de Pokémon, et nous faisaient découvrir 81 nouveaux d’entre eux, parmi lesquels on retrouve les nouvelles formes régionales nommées « formes de Galar ». Avec eux, c’est tout un tas de nouveautés que l’on retrouve dans cette nouvelle aventure : Terres sauvages, camping, cuisine, dynamax, scénario, graphismes… Mais aussi tout un tas d’éléments bien propre à la série : musiques, la structure globale du titre, nos créatures préférées… Et même, quelques ombres au tableau, dont le Pokédex qui n’accueille que 400 monstres de la franchise. Il est également bon de noter qu’ils sont les premiers jeux de la série principale de la franchise Pokémon à sortir sur une console de salon.


Je parcourrai, la terre entière ♫

PokémonDans cette première partie du DLC  (en sachant que le Pass extension contenant les deux parties est tarifé 29.99€, pour les intéressés), on découvre ainsi Isolarmure, une petite île au large de Galar. Cette dernière est constituée de 16 zones différentes (qui ne se valent d’ailleurs pas toutes) possédant chacune un environnement unique où les Pokémon vivent paisiblement…

Sans spoiler l’aventure qui nous est proposée, nous ferons en ces lieux la connaissance de Mustar et de son dojo qui nous permettra de nous perfectionner au combat. Ce dernier est un dresseur Pokémon, ancien Maître de la Ligue, mais surtout, il est l’ancien mentor de Tarak (frère de Nabil, Maître de Galar, que l’on retrouve dans l’histoire principale). Sur Isolarmure, il offre au joueur un apprentissage lui permettant de se perfectionner. D’ailleurs, vous aurez la possibilité de porter la tenue typique du Dojo (si vous le souhaitez bien entendu) dans toute votre aventure du DLC, et même après !

Mais vous ne serez bien entendu pas le/la seul(e) apprenti(e) de Mustar. Parmi eux, vous rencontrerez votre nouveau rival qui diffère en fonction de votre version :

  • Sophora dans Pokémon Épée, une spécialiste du type Poison
  • Saturnin dans Pokémon Bouclier, un spécialiste du type Psy

Un Pokédex qui s’agrandit !

PokémonQui dit DLC dit ajout de nouvelles créatures ! Alors nous n’en sommes toujours pas à la totalité des Pokémon des huit générations, mais le Pokédex d’Isolarmure permet d’en ajouter quelques-uns des anciennes générations avec sa liste de 211 Pokémon (dont 108 en commun avec celui de Galar, autrement dit 103 Pokémon qui s’ajoutent aux 400). Parmi eux, on retrouve notamment Ramoloss sous sa forme de Galar. D’ailleurs, je vous invite à consulter le guide de Sloth pour le capturer. A noter que pour évoluer, il faudra utiliser un Bracelet Galanoa provenant d’Isolarmure.

PokémonSans spoiler l’histoire, un nouveau Pokémon Légendaire fera également son apparition dans l’île solitaire de l’Armure : Wushours. Ce dernier est de type combat et évolue en Shifours qui possède deux styles différents (dont chacun possède sa propre version de Gigamax) :

  • Le Style Mille Points : de types Combat et Eau
  • Le Style Point Final : de types Ténèbres et Combat

D’ailleurs, en parlant des formes Gigamax, il est bon de noter que grâce à ce nouveau DLC, les 3 starters de la huitième génération pourront désormais dynamaxer (à savoir prendre une forme Gigamax qui diffère de leur forme de base) ! Pour se faire, il faudra utiliser la Maxi Soupe (qui sera disponible dans l’histoire). Mais ce ne sont pas les seuls, puisque Florizarre et Tortank, fraichement arrivés dans l’aventure, reçoivent eux aussi une forme Gigamax, à l’instar de Dracaufeu.


Quelques nouvelles fonctionnalités

En plus du reste, l’extension inclut également le contenu suivant  :

  • De nouveaux objets :
    • le retour des Noigrumes qui peuvent être transformés en Balls
    • le Charme Exp qui permet aux Pokémon de son équipe de gagner plus d’expérience en combat
    • la Maxi Soupe (comme dit plus haut) qui permet aux Pokémon non-Gigamax éligibles d’utiliser la puissance du Gigamax
  • De nouvelles capacités, qui peuvent être apprises auprès d’un nouveau Maître des Capacités
  • Une customisation accrue de l’apparence du joueur, avec de nouveaux vêtements et de nouvelles coiffures
  • La customisation de la Moticyclette (et de la tenue qui va avec par la même occasion)

Pour résumer, c’est non sans joie que je suis retournée dans mon aventure Pokémon ! Premier constat favorable : l’ajout de nouveaux Pokémon des anciennes générations qui font grossir un peu plus notre Pokédex (dois-je rappeler que de n’avoir que 400 Pokémon m’avait fortement déplu ?). Cependant, et j’ignore si c’est l’effet DLC, mais ces derniers se montrent facilement et permettent de remplir le Pokédex d’Isolarmure rapidement (et celui de Galar par la même occasion s’il n’était pas encore rempli). J’ai également été satisfaite de découvrir un nouvel endroit avec cette petite île (et pas uniquement de retourner sur nos pas dans Galar). L’aventure, mignonne à souhait, est elle aussi un peu courte, et comme pour l’aventure principale, se réalise sans trop de difficulté, me laissant un goût mitigé sur cette première partie du Pass d’extension.

 


Le copain Sloth, qui aime beaucoup la franchise, a fait également acquisition du Pass d’extension. Voici son avis sur le premier DLC :

Pour ma part, j’ai d’abord été content de ce DLC, même si je l’ai trouvé un peu court. On a accès à une petite zone et il y a peu de missions principales. Même les missions du End Game se révèlent assez pauvres, avec un Pokédex qui se remplit très rapidement et une quête qui tire inutilement en longueur pour débloquer un combat secret et une carte de ligue rare. Cependant, cela nous permet de retrouver des pokémon assez intéressant pour la stratégie, comme Leveinard, ce qui donne à réfléchir à de nouvelles compositions d’équipe pour les combats en ligne, ce qui est toujours une bonne chose. Pour résumer, si ce DLC m’a d’abord enchanté, on se rend rapidement compte en grattant la surface qu’il n’a pas grand-chose à offrir, en espérant que le second relève la barre.

 


En attendant de nouvelles informations (ou la seconde partie du DLC prévue pour l’automne 2020), n’hésitez pas à vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris mais aussi nos tests et dossiers. Et bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !


5 1 vote
Article Rating
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
nec mattis commodo ultricies in Donec