[Bar à Jeux] Fiesta Mexicana

Fiesta Mexicana

Fiesta Mexicana mélange savamment les genres pour vous présenter un concept familial qui saura captiver les joueurs.

Prix : (en attente de confirmation)
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 8+
Auteur : Christian Fiore, Knut Happel
Éditeur : Huch & Friends
Illustrateur : Fiore Gmhb
Mécanismes : Enchères
Version fournie par l’éditeur.

Planète Huch & Friends

Ces derniers temps, on retrouve une recrudescence de jeux Huch & Friends dans la presse ludique française. C’est simplement lié à leur partenariat avec Atalia Jeux qui nous informe des sorties et jeux disponibles. C’est pourquoi vous avez pu découvrir sur Try aGame les chroniques autour de Seikatsu, Key to the City London, Forum Trajanum et Captain Wonder Cape.

On change désormais de registre et on présente Fiesta Mexicana, un jeu d’enchères, d’associations et de gestion de l’espace. Cela peut paraître abstrait mais ne vous inquiétez pas, il s’agit bien d’un jeu familial facile d’accès aux petits et grands. Revenons plus en détail sur ce sympathique jeu de société.

Fiesta Mexicana, balance la sauce !

On se place devant un jeu d’enchères dans lequel tous les joueurs partent avec les mêmes armes et le même objectif. L’idée est de remplir sa table (son plateau de jeu personnel) de cartes Plat en y associant des sauces afin de marquer des points et remplir des objectifs.

Pour cela, le premier joueur commence toujours l’enchère à partir d’un chiffre (renvoyant directement à son emplacement sur le plateau) énoncé en public. À tour de rôle, les autres joueurs devront enchérir pour obtenir le plat ou l’abandonner. Celui qui remporte l’enchère devient obligatoirement premier joueur. Celui qui gagne la carte Plat doit donc la placer sur la case qui lui a permis de remporter l’enchère. Il gagne immédiatement les points représentés par les têtes de mort (2 têtes de mort sur 1 carte Plat équivaut à 2 points) ainsi que 3 points par association de sauces.

La partie se termine quand un joueur a rempli les 16 cases de son plateau individuel.

Dans la sauce

Il existe tout de même des particularités dans les mécaniques d’enchères de Fiesta Mexicana qui en font un jeu amusant en famille. Son accessibilité fait que les enfants peuvent gagner la première partie, ce qui est toujours plus agréable. Il ne sera pas nécessaire d’accompagner longuement l’enfant durant la partie de découverte.

La disposition de votre plateau est aussi très maligne. Nous disposons de cases d’une valeur allant de 1 à 16. Mais vous remarquerez que chaque case contient 4 chiffres inscrits sur les 4 côtés de la case. Cela s’explique simplement. Lorsque vous perdez une enchère, vous pouvez tourner le plateau afin de récupérer des valeurs plus fortes. Cela sert énormément puisque l’on peut utiliser les valeurs maximales rapidement et partir avec un désavantage certain pour l’enchère suivante… Mais pas pour le reste de la partie. En tournant le plateau, vos petites valeurs peuvent donc devenir plus grandes (d’autres plus petites). Mais chaque joueur saura le tourner convenablement afin qu’il puisse se montrer compétitif lors des futures enchères.

L’enjeu le plus important reste donc de compléter ses objectifs, d’associer ses sauces et d’en couper aucune ! Si jamais une moitié de sauce se frottait à un mur, on se retrouve avec une pénalité de 1 point. D’où l’intérêt de bien choisir les cartes que l’on gagne. De même, il se peut qu’une carte qui nous ferait gagner énormément de points se retrouve sur une case de faible valeur, donc peu propice au gain de l’enchère… d’où l’intérêt de bien choisir ses emplacements ! Enfin, vos objectifs personnels peuvent gonfler votre score si vous obtenez une majorité de plats mexicains précis, de les disposer d’une certaine manière… d’où l’intérêt de bien choisir ses enchères et la localisation des cartes.

Un triple enjeu qui vous hantera tout au long de la partie, qui pourrait vous rendre trop passif à force d’espérer la combinaison parfaite… et qui pourrait vous faire prendre un trop grand retard. Il faut savoir que la partie s’arrête lorsque le 16e plat est posé sur la table. Si vous accumulez trop de retard, que vous cherchez trop les bons coups, vous finirez indéniablement avec des plats pas si bénéfiques que cela. Il faut donc savoir miser sur plusieurs chevaux dans diverses écuries au lieu de disposer trop parfaitement ses cartes. Le sens du sacrifice vous fait parfois rapporter 2 petits points qui peuvent faire la différence en fin de partie !

Important, Fiesta Mexicana devient encore plus pimenté avec sa variante. Retournez le plateau et vous constatez la même disposition de cases et de valeurs en chiffres… mais avec des pénalités ! Des cases à -7 points si jamais on ne les recouvre pas. Ce qui apporte un peu plus de sel à vos parties.

Enfin, chaque joueur peut sacrifier un objectif pour remporter l’enchère illico.

J’ai pu commencer une première partie de Fiesta Mexicana à 2 joueurs avec Arnyanka. Ensuite nous n’avons fait qu’y jouer à 3 avec une fille de 10 ans. Des parties indécises à chaque fois, prenantes et sans prise de tête ! J’ai préféré m’y lancer à 3 joueurs plutôt qu’à 2.

Fiesta Mexicana est très facile à prendre en main. Il se repose sur trois éléments principaux : le plateau de jeu, les objectifs et les cartes sur lesquelles il faut enchérir. À partir de là, nous ne sommes pas noyés dans une masse d’informations. Il remplit donc sa petite mission de jeu familial qui consiste à le rendre accessible à tous, petits et grands, novices et habitués des jeux de société.

D’ailleurs il se paie même le luxe de plaire aux gros joueurs qui pourront prendre du plaisir à tenter de créer les meilleures associations et parfois se faire surpasser par les autres. Tout le monde peut gagner dans Fiesta Mexicana.

Mission réussie une nouvelle fois.

Les règles sont faciles à lire, simples à expliquer. Encore mieux, le livret de règles détaille les objectifs et cela nous aide rapidement à comprendre comment disposer nos cartes Plat pour les optimiser au maximum.

La mise en place est très simple. On prend son plateau, on le met dans le bon sens, on ajoute 2 cartes de base sur les deux cartes centrales. On choisit nos objectifs puis les enchères démarrent !

Les parties sont fluides, il faut réfléchir vite pour garder le rythme, ne pas oublier de tourner le plateau lorsque cela nous avantage.

Aucun souci particulier lors de la partie de découverte. Je le déconseille davantage à partir de 3 joueurs même s’il se joue bien à 2. C’est plus un jeu que l’on va sortir avec les enfants ou des joueurs plus occasionnels.

L’illustration sur la boîte symbolise bien l’ambiance de la fête des morts au Mexique. En la regardant, on se dit que Coco s’est reconverti et a ouvert un restaurant.

On reste dans du pur classique avec des têtes de mort ici et là, des sauces au design bien arrondi, des personnages dessinés dans les standards de cette culture mexicaine.

Rien d’exceptionnel en soi mais une direction artistique qui respecte à la lettre son thème sans faire dans la démesure.

Les sessions se montrent dynamiques de par un concept efficace.

L’interaction reste au centre du jeu vu que nous utilisons une mécanique d’enchères, chacun devant tour à tour énoncer un chiffre à haute voix. Personne n’aura le temps de sortir son téléphone en bon joueur passif, on enchaîne rapidement sur l’enchère suivante, juste le temps de prendre ses points et de positionner sa carte.

Grand succès chez notre petite de 10 ans. Deux parties, deux victoires, l’envie d’y revenir rapidement. La mécanique d’enchères donne des chances à tout le monde. Le concept se comprend aisément et elle était au taquet sur chaque carte pour glaner des points !

Fiesta Mexicana, une sauce épicée ou amère ?
(ou pas du tout…)

Fiesta Mexicana réserve d’agréables parties de jeu notamment à partir de trois joueurs et avec des enfants dans les environs. Sa mécanique d’enchères est simple à comprendre et efficace. Il entre dans la catégorie de ces jeux familiaux dans laquelle tout le monde peut gagner et s’amuser sans se prendre la tête. Un petit plaisir dont il serait dommage de se priver et qui arrive début janvier en boutiques.

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Simplicité des mécaniques

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

fringilla Nullam consequat. diam velit, ut