[Bar à Jeux] Lost Explorers

[Bar à Jeux] Lost Explorers

Lost Explorers est attendu pour le mois d’avril chez Ludonaute et il parvient à se distinguer en matière d’expérience ludique. Expliquons pourquoi.

Prix : 23,00€
Temps moyen : 45 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 10+
Auteur : Cédrick Chaboussit
Éditeur : Ludonaute
Illustrateur : Christine Deschamps
Mécanismes : course, objectifs
Version fournie par l’éditeur.

Planète Ludonaute !

La maison d’édition istréenne nous réserve souvent de belles surprises. Nous avions déjà évoqué des jeux de société parus chez eux tels que Colt Super Express, What’s Missing et la réédition de l’excellent Lewis & Clark. Autant vous dire que s’ils ne publient pas tous les mois des jeux, ils les choisissent avec brio.

Pour Lost Explorers, ils ont travaillé avec Cedrick Chaboussit qui était déjà à l’origine de Lewis & Clark mais que l’on a aussi aperçu sur Lueur qui a bénéficié d’énormément d’écho ainsi que Shamans (bientôt chroniqué sur Try aGame). Enfin, c’est aussi une artiste de talent qui a donné vie au concept et qui rappellera à certains d’autres jeux. En effet, c’est bien Christine Deschamps qui a illustré Lost Explorers, l’industrie du jeu de société a pu compter sur elle pour When I Dream, Treasure Rush, le Petit Prince ou Dixit. Si vous souhaitez voir bon nombre de ses travaux, rendez-vous sur son site officiel.

Lost Explorers, quel thème pour quel concept ?

Lost Explorers est un jeu compétitif dans lequel les joueurs suivent les traces de deux exploratrices qui ont disséminé des indices menant à une entrée secrète vers un monde perdu. Ce sera donc une course à qui collectera les 4 indices le premier.

Chacun part donc de Venise à la tête d’une expédition qui le mènera aux quatre coins du monde, à travers une carte qui est dessinée directement sur la boîte du jeu. Et pour exploiter à fond ce thème, on termine carrément la partie en scannant un QR Code affichant la localisation de l’entrée secrète dans le monde réel !

C’est dans la boîte !

Vous le remarquerez très vite, Lost Explorers fait dans l’originalité. Le jeu tient dans une simple boîte dans le sens où l’on joue directement sur la boîte, lorsque l’on a ouvert le tout.

Ainsi, en ouvrant la boîte, vous aurez instantanément mis en place la carte du monde sur laquelle vous enchaînez les expéditions. Ce n’est pas tout, les Pistes de score viennent s’apposer au-dessus de la boîte. Enfin, les membres de l’expédition profitent aussi d’un espace dédié tout comme les jetons Véhicule et Mission. Et pour clarifier visuellement cette ingénieuse idée, autant partager avec vous quelques visuels de nos parties de jeu.

Lançons l’expédition !

Au commencement :

Dans Lost Explorers, chaque joueur dispose de 4 membres d’Expédition et de 2 chefs d’Expédition. Les membres d’Expédition sont représentés par des meeples et vous les garderez devant vous tout le long de la partie. C’est grâce à eux que vous réalisez des Actions. En début de partie, vous n’avez pas accès à votre 4e membre d’Expédition, il sera à débloquer au fil de votre progression sur les deux pistes de score.

D’ailleurs ce sont sur ces pistes Découverte (pistes de score) que se situeront vos chefs d’Expédition symbolisés par des pions plus fins, plus grands peut être, presque en forme de croix. Lorsque vous aurez rempli vos objectifs, ce sont ces chefs d’Expédition qui progresseront sur les pistes de score et débloqueront le 4e membre d’Expédition et surtout les indices qui, au bout de 4 récoltés, mettront un terme à la partie.

Enfin, chaque joueur dispose de 4 jetons Véhicule (ces gros jetons circulaires épais et organisés en 2 rangées dans la boîte de jeu). Il en retourne 1 pour avoir 3 Véhicules (jeton face recto) et 1 Mission (jeton face verso).

Les Missions : 

Lorsque vous prenez un Jeton, vous choisissez de le prendre soit en Véhicule (requis pour les Missions) soit en Mission (l’autre face du jeton).

Si vous décidez d’acquérir une nouvelle mission, vous remarquez alors qu’il est composé de 2 ou 3 symboles (vous pouvez en avoir autant que vous voulez, bien que cela ne serve pas à grand chose d’en avoir 17, contrairement aux Véhicules). Ces symboles sont directement reliés à la carte du plateau de jeu. Le but sera alors de poser un de vos ouvriers sur chaque lieu représenté par ces symboles afin de valider les missions.

Par exemple, si un jeton Mission exige de vous rendre à Saint Pétersbourg et en Egypte, il vous faudra réunir les conditions de pose de votre ouvrier dans la ville russe (avoir deux jetons véhicule rouge, représentant un train) dans un premier temps et posséder ces mêmes prérequis pour le grand Sphinx (deux jetons véhicule jaune représentant une automobile). Vous pouvez tout réaliser dans un même tour ou étendre les actions sur plusieurs tours. Mais cela comprend des risques vis à vis des autres joueurs qui peuvent convoiter les mêmes villes que vous.

Les Actions : 

  • L’action Équipement. Celle-ci vous autorise donc à prendre un jeton Véhicule ou Mission de la pile gauche ou droite (les 2 si vous y consacrez 2 actions). Pour ne pas être limité à un seul choix, vous avez l’opportunité de placer 2 membres d’expédition afin de collecter le 2e jeton, 3 membres si vous désirez le 3e jeton et même 4 jetons si vous souhaitez le 4e dans la pile. Comme énoncé précédemment, vous êtes parfaitement en mesure d’effectuer 2 fois l’action Equipement puisqu’on trouve 2 piles distinctes et 2 emplacements bien séparés pour poser son ouvrier. Vous devez décider de le considérer comme jeton Véhicule ou jeton Mission avant de le prendre en main. Rappelons que le Véhicule est une ressource pour réussir un Objectif.
  • L’action Expédition. C’est à partir de cette action que vous vous mettez en route pour compléter les objectifs. Vous prenez un des ouvriers devant vous et le placez sur un Lieu de la carte du monde. Bien évidemment, vous ne pouvez réaliser cette action seulement si vous possédez les jetons Véhicule demandés par le lieu en question. Là où ça se corse, c’est que l’action ne consiste pas seulement en cela. En remplissant un objectif, vous êtes contraints de défausser un de vos jetons Véhicule utilisés. Entre en scène une gestion des Véhicules intéressante car vous pourriez être en mesure de réaliser plusieurs objectifs à la fois, il faudra donc bien anticiper cette défausse de ressource pour tout faire correctement.

Il faut savoir qu’il est tout à fait possible de virer un membre de l’expédition adverse d’un lieu pour s’en emparer et compléter une Mission. Vous ne placez plus votre Jeton Véhicule dans la défausse mais vous le donnez à votre adversaire. En plus de la gestion de ressource (enfin des Véhicules) s’ajoute une gestion des ouvriers ingénieusement pensée. On laissera volontairement des membres d’expédition sur certains lieux afin qu’ils nous donnent des jetons Véhicule ou pour simplement les bloquer, du moins leur proposer le dilemme « Je fais l’objectif et je lui cède un jeton ou j’attends un tour ou deux qu’il parte« . Cela peut retarder les autres joueurs et clairement donner un avantage décisif à celui qui a posé son ouvrier.

De plus, en fin de tour, on récupère les membres d’Expédition utilisés pour l’action Équipement mais ce n’est qu’en début de son tour que l’on décide de laisser ou non les membres d’Expédition sur la carte (utilisés en action Expédition donc). Cet aspect est particulièrement inspiré vis à vis de l’interaction avec les autres joueurs.

Les particularités qui boostent votre jeu et l’interaction :

Lorsque vous remplissez des objectifs, vous marquez autant de points qu’il existe de symboles sur votre mission. Plus précisément, autant de points que vous avez placé de membres d’Expédition sur les lieux demandés. En effet, on place lors de l’installation du jeu des marqueurs « Lieu validé » (selon le nombre de joueurs) qui ne nécessiteront pas d’action de votre part mais qui vous prive d’un point.

  • Gérer les pistes de score : 

4 couleurs, 2 pistes Découverte. Bleu et Vert sur le côté gauche, Jaune et Rouge sur le côté droit. Cela aura aussi son importance puisque vous débloquez des éléments sur chaque piste. Si vous obtenez effectivement votre 4e ouvrier en atteignant la 4e case de chaque piste, les indices ne seront débloqués qu’avec un seul chef d’Expédition.

Ainsi, vous pouvez très bien rester scotché à la 5e case de la 1e piste et atteindre la case 12 de l’autre. Sachant qu’un jeton Objectif rouge aura une majorité de lieux demandant du rouge, cela peut être une stratégie pertinente de se focaliser sur une des deux pistes une fois le 4e objectif obtenu. Le seul hic pourrait se situer autour des 2 piles jetons, si jamais le rouge ne se situe pas dans les premiers jetons Véhicule.

Néanmoins, un autre choix peut se montrer intelligent du fait d’une des spécificités du jeu. Lorsque vous avancez un Chef d’expédition qui se situe à égalité ou derrière l’autre Chef, vous reprenez dans la pile de défausse un jeton Véhicule de votre choix. Cela incite le joueur à garder un équilibre et gagner facilement un jeton Véhicule lorsque vous complétez une Mission.

  • Remplir les Missions dont les lieux sont convoités par d’autres personnes.

Cedrick Chaboussit a permis une dose d’interaction conséquente avec ce système de placement sur la carte du monde. En piquant la place d’un joueur sur un lieu précis, on lui refile un des jetons utilisés pour accéder à ce lieu. On regarde ainsi son jeu, ce qu’il aurait besoin, on l’empêche parfois de réaliser sa Mission. D’un autre côté, si on est à la place de celui qui se fait éjecter, on peut avoir anticipé, occuper cette place volontairement dans l’optique de se faire expulser et gagner un jeton gratuitement. Il y a un double jeu plutôt sympathique qui se met en place.

En fin de partie :

La partie se termine lorsque l’un des joueurs a collecté les 4 indices (en atteignant les seuils indiqués sur la piste de Découverte). Il n’y a pas de score, il remporte immédiatement la partie. Elle peut également se terminer s’il n’y a plus de jetons. Dans ce cas, c’est celui qui a son 2e Chef d’Expédition le plus loin qui gagne la partie.

Une fois la partie gagnée, le joueur additionne les 4 valeurs au dos des tuiles Indice et scanne le QR Code correspondant au résultat. Une liste de QR Codes se situe au dos du livret de règles. 37 QR codes pour 37 destinations secrètes à découvrir à partir de Google Map.

J’ai trouvé ce petit bonus fraîchement sympathique.

J’ai pu jouer à Lost Explorers à 2 et 3 joueurs.

Les deux configurations rendent l’expérience agréable mais j’ai eu une préférence dans le format 3 joueurs. Plus d’interaction, plus de personnes à zieuter, plus de plaisir pour moi.

J’avoue que j’y suis d’abord allé à reculons. En prenant connaissance des règles, j’ai eu du mal à me dire que le jeu allait m’intéresser.

Or à l’issue de la première partie, j’ai finalement passé un bon moment. En jouant, j’ai pris connaissance des subtilités des mécaniques et j’ai apprécié Lost Explorers à sa juste valeur.

L’interaction entre les joueurs vis à vis de la carte du plateau de jeu, la gestion des jetons, la progression sur la piste et la petite cerise sur le gâteau avec le QR Code en fin de partie. J’ai connu de bonnes sensations de jeu. Certes je n’irai pas jusque dire que c’est le jeu de l’année mais il est assez finement pensé pour passer un agréable moment autour de la table.

Pas spécialement de frustration au rendez-vous. Lorsque l’on se fait éjecter d’un lieu, c’est le jeu, ce qui en fait aussi le sel. On ne râle pas sachant que l’on récupère, qui plus est, un jeton Véhicule en prime.

J’ai trouvé le livret de jeu raffiné, super bien réalisé, mettant en avant le matériel et ses particularités.

Il explique aussi facilement par des encadrés des particularités du jeu. Certes vous n’assimilerez peut-être pas tout dès le premier tour mais plus vous jouerez des tours, tout paraîtra fluide et bien pensé.

En cela, la lecture se fait sans accroc et l’explication sera facilitée par la prise en main par les joueurs eux-mêmes lors des premiers tours.

La direction artistique du jeu reste de grande qualité. Tout faire tenir (ou presque) à l’aide d’une simple boîte du jeu est un travail d’orfèvre. Le game design se montre ainsi maîtrisé, la carte du monde se mélange génialement avec les différents lieux et ses moyens de locomotion.

Le tout forme un ensemble cohérent et créé une alchimie entre thème, matériel et mécaniques. On entre facilement dans le jeu et ce design représente probablement l’une des plus grandes forces du jeu.

Dommage, on connaît un petit accroc avec le matériel. L’une des rangées de jetons ne tient pas parfaitement et se voit décalé sous la tuile de la Piste Découverte, empêchant de profiter de toute la largeur des cases. Néanmoins, Ludonaute nous a conseillé de le fixer nous-même en retirant l’intérieur, marquer les pliures et en effet, ça a bien fonctionné ! Donc cet accroc peut être réparé.

Autrement, je ne peux qu’apprécier le matériel, le design et la conception entière du jeu qui tient intelligemment dans une boîte.

Les parties de Lost Explorers se montrent plutôt dynamiques. Les actions étant simples, les tours ne durent pas très longtemps. Vous pourriez entrer dans une phase de réflexion afin d’anticiper actions et missions mais ce ne sont pas de longues et ennuyeuses minutes pour les autres.

Quant au côté interactif, il est bien présent. Entre toutes les missions qui peuvent se rejoindre entre joueurs, on convoite des lieux communs, ce qui nous pousse à faire quelques offrandes qui nous font jamais plaisir. Ce processus prend rapidement place au cœur des mécaniques.

Récapitulons : Lost Explorers m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Lost Explorers parvient à mettre en œuvre un game design original, des mécaniques simples et intelligentes laissant place à de l’interaction et un thème charmeur, le tout au cours de sessions de jeu agréables et sans grande prise de tête. Ce petit jeu de pistes, dont la boîte sert de plateau, sera simple à mettre en place et pourrait vous réserver de belles surprises. Un titre qui se laisse sympathiquement découvrir. Jolie trouvaille en perspective.

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Appréciation des mécaniques

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

justo sit suscipit nec sed lectus