TEST – Clavier Keyz Palladium de The G-Lab

Dossier matériel test clavier keyz palladium the g-lab

Dans un marché de claviers gaming qui déborde de références, nous vous proposons de jeter un œil sur le Keyz Palladium de The G-Lab, un rapport qualité/prix plutôt honnête.

• Type de matériel : clavier filaire (USB) orienté gaming
• Marque / Distributeur : The G-Lab
• Provenance du produit testé : produit fourni par The G-Lab (article non-sponsorisé).
• Prix constatés en date de cet article : 29.99€ (prix conseillé)

 

Le très français The G-Lab est une société qui propose divers périphériques de jeu, allant de la souris au clavier en passant par le casque, la manette ou encore le tapis de souris. Orientés RGB et design gaming sans pour autant virer dans la guirlande de Noël ou le design PrO_GaMerZ, nous souhaitions nous pencher sur quelques-uns de leurs produits – à l’instar de la souris KULT Nitrogen Core testée il y a quelques jours par Plumesdanges.

Technique

Format :Environ 45,5 cm (longueur) x 21/15 cm
(avec/sans repose-poignet)
Pavé numérique
Câble :USB, câble tressé d’une longueur d’environ 1,60m
AZERTY :
Oui, vendu par défaut
Touches :
A membrane
Raccourcis multimédia ?
Oui
Garantie constructeur :2 ans

 

Dans la forme, le Keyz Palladium de The G-Lab se présente comme un clavier gaming assez typique de sa gamme : coque plastique, touches à membranes, touches non-plates, pavé numérique et gommes efficaces prévues pour ne pas faire bouger le clavier dans tous les sens. On notera la présence sur ce modèle d’un repose-poignet qui possède une particularité assez singulière : celui-ci, en effet, est magnétique et se fixe et se retire très facilement au clavier selon les besoins (si la place manque pour poser votre plat de pâtes du soir devant l’écran, par exemple – testé et approuvé). A ce sujet, pour commencer à pinailler, on est tout de même dubitatif sur la pertinence d’une telle fixation. Les deux éléments (clavier et repose-poignet) étant dotés de bonnes gommes anti-dérapantes, bouger le clavier d’une main négligente revient souvent à décaler le repose-poignet qui va quant à lui rester sur place.

Du côté du rétro-éclairage, si nous y reviendront un peu plus bas dans cet article, notons que celui-ci est de bonne qualité, avec un niveau de luminosité réglable assez large qui permettra à tous et à toutes de jauger la luminosité selon les goûts et les sensibilités oculaires de chacun. Le choix de la membrane, s’il pose question en terme de durabilité face à des joueurs frappant au clavier comme des sourds, permet une frappe un peu plus agréable même si l’argument de vente de la « frappe silencieuse » est un peu exagéré, le Keyz Palladium étant aussi bruyant qu’un clavier standard (nous avons comparé avec un clavier de bureau d’entrée de gamme et à membrane de marque Cherry, le bruit généré par la frappe était le même). Rien de choquant non plus, mais on est loin de la frappe discrète qui était sous-entendue.

Enfin, concernant le design, on apprécie le style vaguement gaming qui ne part pas dans les extrêmes et se contente de subtile notes modernes. L’effet de vague des touches qui offre un creux légèrement prononcé vers le milieu du clavier est également un détail qui à son importance visuellement – et surtout en terme d’ergonomie de frappe. Globalement, le Keyz Palladium est un beau clavier qui peut se marier avec à peu près toutes les configurations de bureau de jeu.

Fonctionnalités

Sur la branche des tarifs, le Keyz Palladium se place en deuxième position de l’offre claviers de The G-Lab avec un tarif de 29,99€. Pour ce prix, nous avons ici un clavier qui aligne plusieurs caractéristiques et fonctionnalités, dont certaines bien connues comme le rétro-éclairage des touches en RGB – qu’un logiciel téléchargeable sur le site de The G-Lab permet de configurer de 11 manières différentes et qui offrent un choix assez large de personnalisation selon les goûts. De mon côté, j’ai pu opter pour un réglage sobre en faible éclairage bleuté pour aller avec le reste de mon matériel, mais il est également possible d’être plus extravagant grâce à des réglages basés sur la couleur, les transitions, les types d’éclairage ou encore l’intensité de celui-ci. De quoi satisfaire les goûts de tout le monde, donc, surtout qu’une simple touche permet d’activer/désactiver le rétro-éclairage à l’envie.

Mais le logiciel associé au Keyz Palladium offre aussi d’autres avantages, telle que la configuration de « macro », ces configurations qui permettent d’enregistrer des combinaisons de touches plus ou moins complexes pour les attribuer à une seule et simplifier certaines actions aussi bien dans un jeu vidéo que dans un logiciel de création à menus et sous-menus multiples. Hélas, on regrette qu’à ce sujet, les macros fassent figure d’accessoires sur ce Palladium qui ne bénéficie pas – contrairement à son grand frère d’une gamme au-dessus, le Tellurium – de touches supplémentaires. Les macros créées doivent ici être obligatoirement attribuées à des touches existantes du clavier en remplaçant leurs fonctions premières, ce qui limite les possibilités – même avec des profils de claviers configurables dans le logiciel, ceux-ci ne pouvant être activés à la volée sans lancer l’utilitaire à chaque fois. Les intéressé.e.s lui préfèreront donc le Tellurium, à 10€ de plus, qui est mieux taillé pour le job.

Le Keyz Palladium de The G-Lab est un clavier honnête, un bon rapport qualité/prix, qui se destine avant tout aux joueurs souhaitant un clavier simple et capable de gérer le RGB de façon complète. C’est également un clavier doux à la frappe, d’une ergonomie plaisante et doté d’un design sobre et moderne. Petit regret au sujet de la frappe silencieuse qui ne l’est pas vraiment, mais surtout concernant les macros : à ce sujet, en effet, il faudra jeter un œil sur les gammes au-dessus pour avoir le confort de véritables touches supplémentaires dédiées sans devoir sacrifier les usuelles.

 

Vous pouvez réagir à ce test de matériel avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux, nos tests de matériel et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

elit. non felis leo. mattis sit tempus adipiscing ut