Affaire Ubisoft : départ de Tommy François, qui aurait été licencié

ubisoft harcèlement libération

Après une suspension de plusieurs semaines en attente des résultats de plusieurs enquêtes internes, le sort de Tommy François au sein d’Ubisoft est désormais scellé d’après les sources officielles et le média Gamasutra.

Tommy François, rappelons-le, était l’un des premiers noms à être ressorti des enquêtes de Libération et Numerama. Membre de la tristement célèbre équipe éditoriale qui fut récemment sous les feux des projecteurs pour des accusations de management toxique et de harcèlements, l’homme était également l’un des bras droits les plus proches de Serge Hascouët, le grand décideur créatif qui avait un pouvoir de vie et de mort sur chaque projet de la boîte (et dont la démission a été confirmée récemment suite à de nombreuses plaintes en interne).

Si vous n’avez pas eu la possibilité de suivre l’affaire, ou si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire à ce sujet, n’hésitez pas à consulter nos articles récapitulatifs avec liens vers les enquêtes originales de Libération et Numerama.

➡ Résumé de l’affaire : « Accusations de harcèlement chez Ubisoft : « rien n’est vrai, tout est permis ? » »
« Harcèlement au travail : des (grosses) têtes tombent chez Ubisoft »
« Management toxique chez Ubisoft : des employées dénoncent un « climat de terreur » à Montréal »
« Affaire Ubisoft : les excuses en interne du PDG Yves Guillemot »

Il y a quelques jours, Samuel Horti, journaliste à Business Insider, avait confirmé le départ de Tommy François après avoir consulté des mails en interne de la part d’Yves Guillemot qui confirmait l’information à ses employés :

Un départ finalement peu étonnant au vu du nombre de plaintes en interne qui ciblaient l’un des hommes forts du département édito et de la communication d’Ubisoft. Des plaintes suffisamment nombreuses et crédibles, donc, pour justifier un départ de la société selon les informations ci-dessus. Toutefois, alors que le statut précis de ce départ était encore flou, le média anglophone Gamasutra a annoncé hier que contrairement aux précédents départs volontaires de grosses têtes incriminées dans ces affaires de harcèlements et d’étouffements d’affaire (à l’instar de Serge Hascoët), des sources en interne confirmeraient que Tommy François a été purement et simplement licencié pour faute (sans toutefois connaître le degré de faute retenu).

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un grand plan décidé par Yves Guillemot, le PDG d’Ubisoft, qui avait annoncé plus tôt vouloir transformer l’entreprise pour en faire un environnement de travail réellement sain. Des mesures ont déjà été prises, à l’image du recours à des sociétés externes pour évaluer les problèmes, des formations obligatoire de sensibilisation au harcèlement pour les employés et plus spécifiquement pour les managers, ou encore l’emploi de psychologues pour les salarié.e.s qui en ressentiraient le besoin.

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau.

5 1 voter
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
leo. at nec nunc ultricies commodo