[Bar à Jeux] Pendulum : retour vers le présent

Pendulum Bar à Jeux

Après de multiples reports, les joueurs peuvent enfin retrouver Pendulum en boutiques, un jeu qui se joue en temps réel et en simultané, dont les sabliers s’avèrent primordiaux dans la stratégie.

Prix : 59,95 euros
Temps moyen : 1 à 2h
Nombre de joueurs : 1 à 5
Âge conseillé : 12+
Auteur : Travis P.Jones
Éditeur : Stonemaier / Matagot
Illustrateur : Robert Leask
Mécanismes : pose d’ouvriers, temps réel
Version fournie par l’éditeur.

Planète Matagot

Matagot a entamé une année prometteuse en 2021 avec les sorties très attendues de Bonfire et Everdell. Nous avons même eu droit à l’arrivée de Rapa Nui, un jeu familial qui demande une semi-coopération tout en étant compétitif. Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur un titre original sorti initialement chez Stonemaier, Pendulum.

Il a été imaginé par Travis P Jones que j’ai découvert en tant qu’auteur avec ce jeu. De même, il est illustré par Robert Leask dont les travaux peuvent être découverts sur ArtStation à cette adresse.

Pendulum

Dans Pendulum, la mécanique en temps réel prend tout son sens vu que nos actions et leur timing seront dictés par le temps qui défile par le biais de sabliers. Ils sont omniprésents sur le plateau de jeu et leurs emplacements détermineront quelle action est disponible, quelle ressource vous pourrez prendre. Les joueurs jouent également en simultané.

Détaillons donc les mécaniques du jeu avec ce que l’on dispose sur le plateau et les objectifs à réaliser. Il faut savoir que chacun choisira un personnage à incarner, ce qui impacte dès lors votre expérience de jeu et la stratégie à adopter car tous les personnages possèdent leurs propres attributs. (pistes de points victoire différentes, caractéristiques spécifiques…).

Le plateau de jeu personnel :

Chacun des joueurs part donc avec son plateau Joueur porté par un Personnage et son symbole. On place alors son marqueur au début de chaque piste de Points Victoire. Il en existe une pour le Pouvoir (rouge), une pour le Prestige (Bleu) et une pour la Popularité (Jaune). Enfin, une piste discrète mais ô combien importante pour les Exploits Légendaires (Gris). En cas d’égalité, votre avancée sur cette piste peut s’avérer décisive.

Votre intérêt sera donc de faire continuellement avancer votre marqueur sur chaque Piste afin d’atteindre le seuil où ils vous permettent de scorer. Ce ne sera pas facile et il se peut que lors de vos premières parties, vous éprouviez bien du mal à progresser sur ces Pistes, il faut vraiment maîtriser les mécaniques de jeu. Ce n’est pas un jeu qui vous prend par la main.

Mais il a le mérite d’être intelligemment iconographié. Vous comprenez facilement les symboles sur votre plateau, les trois couleurs dominantes et ce à quoi elles correspondent. On retrouve trois principales (4 en comptant les violets faisant loi pour les majorités) couleurs pour les ressources, le rouge pour une ressource Militaire, le bleu qui est une ressource de Culture et le jaune qui représente de l’Or.

Ressources et enjeux :

Pendulum demande une gestion rigoureuse de ses ressources. La particularité réside dans le fait de devoir réfléchir vite et bien puisque vous êtes encadré par les sabliers qui peuvent bloquer vos actions pour un temps. C’est de la pose d’ouvriers et l’Or sera indispensable pour réaliser la majorité des actions visant à améliorer vos Pistes ou à collecter d’autres ressources.

Quant au pouvoir Militaire, il sera bon de s’y investir pour décrocher des Provinces optimisant aussi votre niveau de production de ressources mais aussi de points. Cela peut créer une sacrée différence si tout est bien ficelé de votre côté.

Les ressources de Culture permettront de récupérer ses cartes en main dites Stratagème puisque chaque personnage dispose de son « deck ». Aussi, il sera possible grâce à ces dernières de débloquer des ouvriers et d’autres possibilités.

De plus, les ressources servent également à revendiquer l’Exploit en cours (un par manche) afin de récolter le jeton Exploit Légendaire mais également d’autres récompenses. Ces ressources ne doivent pas être défaussées.

Vous vous retrouvez avec 4 petites manches pour réaliser un nombre incalculable d’actions et d’activations pour optimiser au mieux votre niveau de production et vos pistes de score. Des mécaniques audacieuses qui se mêlent avec une mécanique de Sabliers apportant de la tension et qui rend la stratégie plus exigeante encore. Alors que l’on a l’habitude de planifier au calme et de réfléchir au mieux ses actions dans la plupart des jeux de société Expert, on ajoute cette pression du Sablier (il est possible de les retirer mais ça enlève le sel du jeu) qui rend l’expérience de jeu unique.

Les sabliers et la pose d’ouvriers :

Pour accumuler les ressources et avancer sur les différentes pistes de score, il faudra donc passer par la pose d’ouvriers. On sera amené à en débloquer au cours de la partie, au vu des contraintes imposées par le jeu, cette addition sera plus que précieuse.

Sur chaque secteur de jeu, il existe 3 à 4 zones réparties sur 2 lignes de placement, chaque ligne comporte les mêmes actions. Néanmoins, l’une bloque continuellement l’autre, vice versa, et se débloque lorsque les sabliers arrivent à leur terme, moment où un joueur devra retourner le sablier afin de faire son action et de collecter les ressources. En clair, pour poser son ouvrier sur une ligne, il ne faut pas que le sablier soit présent sur celle-ci. Le sablier bloque toute action de placement et de déplacement. Une fois le sablier retourné sur cette ligne, je peux faire mon action.

Durant votre partie, vous serez donc partagé entre l’attente de ce sablier et la précipitation de devoir engager vos ouvriers sur des zones qui sont parfois réservées à un seul ouvrier, sauf si vous disposez d’un Grand ouvrier en mesure de se placer n’importe où… Trois zones, trois sabliers aux durées différentes (45 sec, 2 min et 3 min) qui demandent donc de hiérarchiser ses actions et ses placements. D’ailleurs on s’est plaint à de multiples reprises de la mauvaise qualité des sabliers dont le sable peinait à tomber, ce qui ne nous place pas dans des conditions de jeu optimales.

Les objectifs :

Ils ajoutent un enjeu, une préoccupation supplémentaire à vos planifications. À la fin de chaque manche, on passe à la phase du Conseil. Celui qui aura rassemblé le plus de votes (entendre le plus de jetons violets) pourra choisir en premier sa carte Récompense octroyant un bonus à ne pas négliger mais aussi 2 points (le 2nd gagne 1 point). On se défausse de ses Votes après chaque phase de Conseil de sorte que chacun puisse conserver ses chances de rafler la mise dans les manches suivantes.

Nous avons commencé Pendulum à 2 joueurs, la partie de découverte n’a pas été la plus enthousiasmante. Les mécaniques sont complexes, on patauge de prime abord. Il y avait du mieux à 3 joueurs et après avoir dompté des mécaniques complexes, avec notre fille de 10 ans qui s’est finalement vite adaptée aux mécaniques du jeu, étant une habituée des jeux de société.

Les mécaniques de jeu sont originales. Un jeu expert où l’on est pressé par le temps, cela apporte naturellement de la tension et du stress. Le jeu se montre punitif avec ce système de sabliers qui bloque un placement d’ouvrier pour des poignées de secondes. Cela le rend exigeant. Une erreur et vous perdez énormément de temps dans vos plans.

Dans un premier temps j’ai apprécié le découvrir mais il est clair qu’il m’a fallu plusieurs parties pour le dompter. Néanmoins, je n’ai pas trouvé mes aises et pas non plus de belles sensations de jeu. Ce stress continu, cela ne m’a permis de prendre le temps de l’apprécier justement. Nous n’avons pas de temps ou plutôt il est contre nous. On ne peut pas reposer son esprit et avoir une vision globale du jeu. Il faut être au taquet en permanence. Un oubli, un mauvais choix et c’est la punition.
Alors oui, on peut jouer sans le temps mais cela perd en fluidité et en intérêt. Dans ces conditions moins stressantes, il perd de sa singularité et s’avère moins passionnant, du moins de mon côté.

Ce n’est clairement pas un mauvais jeu mais il est nécessaire d’accepter le rythme frénétique en temps réel et simultané qu’il vous impose.

Le livret de règles se lit facilement, il est illustré à la perfection de sorte que l’on comprenne toutes les mécaniques de jeu.

Néanmoins, lors de la première partie, on est dans le flou, on patauge et ne maîtrise pas tout. Lors de la deuxième, on commence déjà à mieux maitriser les différents aspects du jeu. De notre côté, c’est à partir de la troisième partie que l’on était à l’aise avec tout ce qu’il exige.

De notre côté, nous avons eu la malchance d’être freinés par des sabliers parfois défaillants, dans le sens où le sable ne coulait plus.

Pour une mécanique de temps réel, c’est embêtant. On doit rester à l’affut et enchaîner les actions. Si en plus de cette pression permanente, on s’ajoute la contrainte de devoir tapoter le sablier pour qu’il se remette au boulot, ce n’est pas avec enthousiasme.

Hormis cela, rien à signaler de mauvaise qualité. Si le matériel reste sobre, les ressources, les cartes et les ouvriers font le boulot. Les personnages sont bien dessinés, le plateau est aussi classique mais reste dans le thème et se voit parfaitement iconographié. Cela aide à la compréhension du jeu plus que vouloir en mettre plein les yeux.

Récapitulons : Pendulum m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Pendulum nous offre une expérience peu commune et exigeante. Alors que l’on a l’habitude de prendre le temps de planifier ses coups et ses stratégies, il nous met constamment sous pression afin de penser vite et bien. La mécanique de sabliers nous place en temps réel d’un côté, fige certains placements de l’autre, invitant à la réflexion pendant de trop courtes secondes. Après une ou deux parties, vous prendrez vos aises mais est-ce que vous souhaitez les prendre ? Pour cela, il faut accepter d’être mis sous pression par le temps qui défile et se montrer d’une grande vivacité. Il est certain qu’il est unique en son genre mais il ne correspondra pas à tous les profils de joueur.

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Appréciation mécanique (perso)

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

eleifend leo diam elit. ut leo. ultricies Aliquam sed