« March Comes In Like A Lion » : un anime bouleversant et inspirant

March-Comes-In-Like-A-Lion-3-Gatsu-No-Lion-Wakanim-Kana-Netflix

Il y a des animes que l’on découvre dès leur sortie, grâce au bruit qu’il suscite ou par la réussite de son plan com’, et il y a ceux que l’on découvre plus tard, bien plus tard, au point de se demander sur quelle planète on vivait au moment de sa sortie. Pour Søren, March Comes In Like A Lion (« 3-Gatsu No Lion » en VO) fait partie de ceux-là.

March Comes In Like A Lion raconte l’histoire de Rei, un prodige du shōgi (une variante du jeu d’échec très pratiquée au Japon) et un des rares joueurs japonais à avoir atteint le rang de professionnel en étant encore au collège. Après un drame familial qui le prive de ses proches, celui-ci se voit recueilli au sein d’une nouvelle famille dont le socle familial est fermement attaché au fameux jeu de stratégie, au point de créer au sein du foyer des situations d’une toxicité extrême. Au fil du temps, le jeune homme finira par s’en éloigner afin de préserver son entourage de cette atmosphère délétère dont il s’estime responsable, et finira de fil en aiguille par croiser la route d’une famille de trois jeunes filles qui le recueillent et qui introduisent – enfin – un peu de chaleur dans sa vie.

Touchant dès ses premiers épisodes durant lesquels Rei lutte comme il peut contre les symptômes de son mal-être, March Comes In Like A Lion décrit avec talent le quotidien d’un jeune lycéen en proie à la dépression. Son passé n’a rien de simple, et Rei n’est pas exactement un modèle de sociabilité. Sa grande timidité, couplée à une extrême sensibilité, rajoutent en effet toujours plus de difficulté dans son combat intérieur contre les démons qui l’étreignent. Toutefois, Rei peut compter sur le shōgi afin de se concentrer et de s’évader de son quotidien. Et encore, malgré cela, on ne peut pas vraiment dire que Rei est passionné, ou qu’il aime jouer. Non, Rei ne voit dans le shōgi qu’un moyen de canaliser ses émotions, ainsi qu’une manière de se rattacher aux rares personnes de sa vie qui ont compté pour lui. Au début de la série, cet unique fil qui le relie au monde extérieur est donc pour ainsi dire très fin et capable de rompre à tout moment.

March-Comes-In-Like-A-Lion-3-Gatsu-No-Lion-Wakanim-Kana-Netflix

Décrit de cette manière, March Comes In Like A Lion peut sembler être un anime très triste (et dans un certain sens, il l’est), mais les quelques rais de lumières qui viennent rapidement éclaircir ce sombre tableau sont incarnés par les 3 sœurs qui le recueillent et l’invitent régulièrement à manger. Elles-mêmes membres d’une cellule familiale décomposée et fragilisée par des blessures profondes, les trois sœurs (une petite fille, une collégienne et une jeune femme) semblent cependant détenir les clés d’une forme de bonheur qui, s’il n’est pas parfait, rayonne suffisamment pour dissiper petit à petit le brouillard ténébreux qui occupe le cœur de Rei. Cette synergie entre le héros perdu dans ses propres abysses et ces trois soleils ambulants luttant quotidiennement par la force de l’empathie et de la solidarité familiale produit très vite des étincelles et créé des situations poignantes et pleines d’émotions.

Au cours des deux saisons actuellement disponibles, March Comes In Like A Lion peint un tableau riches en leçons de vie, sans pour autant prétendre obtenir les réponses absolues à toutes les questions que posent la société et l’existence. Tout naturellement, avec une fluidité et une précision redoutable, l’anime adapté du manga de Chica Umino traite de tous les stades de la dépression, mais également d’autres sujets tout aussi sérieux et parfois difficiles à appréhender. La saison 2, par exemple, s’attarde pendant plusieurs épisodes sur le sujet du harcèlement scolaire. Alors que la saison précédente y faisait référence de façon plus discrète au milieu des autres sources de la dépression de Rei, l’histoire décide à ce moment précis de s’attarder sur le sujet par l’intermédiaire d’un personnage secondaire qui jouera le rôle de miroir pour le protagoniste, et dont le reflet sera pour lui une véritable source d’inspiration. La gestion de ce passage de l’histoire, très riche en émotions (mouchoirs conseillés), fera office de catharsis pour Rei qui aura l’occasion d’apprendre à mieux gérer certaines mauvaises expériences du passé tout en se découvrant l’envie de protéger ce qui lui est cher.

March-Comes-In-Like-A-Lion-3-Gatsu-No-Lion-Wakanim-Kana-Netflix

Et cet exemple illustre à la perfection la force de l’histoire : bien que March Comes In Like A Lion narre le quotidien d’un jeune garçon au passé difficile et en proie à la dépression, l’anime réussit à développer ses personnages secondaires avec une grande méticulosité et en leur insufflant un charisme indéniable. Ces personnages, loin d’être de vulgaires faire-valoir, sont autant d’étapes et de piliers qui permettent à Rei d’évoluer par le biais d’épreuves et de quêtes personnelles. Qu’il s’agisse de s’ouvrir au bonheur des choses simples, de s’inquiéter pour la santé d’autrui, ou encore de ressentir de la colère face à l’injustice qui frappe les siens, Rei côtoie l’intimité d’un personnage puis celle d’un autre, passant de protagoniste de ces mini-histoires dans l’histoire, au rôle de soutien indéfectible. Empathie, colère, remise en question, quête du bonheur, recherche d’une raison de vivre, construction de soi par le rapport à autrui… tous ces thèmes sont ainsi abordés au fil de l’histoire par le biais du développement personnel de Rei sans pour autant négliger les messages forts que transmettent ces autres histoires vécues par son entourage.

March Comes In Like A Lion 3-Gatsu No Lion March Comes In Like A Lion 3-Gatsu No Lion

 

 

 

 

 

Si vous êtes accrocs aux animes riches en émotions comme Violet Evergarden, Erased, Orange, ou encore Spice & Wolf, March Comes In Like A Lion ne vous décevra pas et continuera de faire grimper les actions de votre marque de mouchoirs préférée. Pour autant, même si vous êtes essentiellement bercés par les shōnen qui se racontent sans ambages, ne négligez pas pour autant cet anime qui se révèle capable de toucher le cœur de chacun par son traitement très réaliste des émotions humaines et des épreuves personnelles de la vie quotidienne. Car en plus de vous parler avec une grande aisance et de vous faire rire et pleurer en l’espace de quelques minutes, March Comes In Like A Lion peut être perçu comme une œuvre instructive et éducative. Une œuvre qui réussit le pari de confier à ses spectateurs des éléments de compréhension réutilisables dans la vie de tous les jours lorsque vient le moment d’aborder certains sujets sensibles.

Et c’est ce point, tout particulièrement, qui différencie les bonnes histoires des grandes histoires.

March Comes In Like A Lion est disponible sur Wakanim (saison 1 & 2), et Netflix (saison 1 uniquement).

Et vous, que pensez-vous de March Comes In Like A Lion ? N’hésitez pas à réagir en commentaire, ou sur les réseaux sociaux via Facebook ou Twitter (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

Co-fondateur de Try aGame, Søren est également le papa de cette espiègle mascotte qui squatte chaque page du site.Quand il ne râle pas pour tout et n'importe quoi, il médite sous une cascade pour réfléchir aux idées de ses camarades.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

elit. non Sed leo. quis nec Aliquam felis consequat.