[Bar à Jeux] Moon Base

moon base

Découvrons Moon Base, un jeu abstrait pour 2 joueurs sorti chez Gigamic et imaginé par Naotaka Shimamoto.

Prix : 29,90€
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 2
Âge conseillé : 8+
Auteur : Naotaka Shimamoto
Éditeur : Gigamic
Illustrateur : Yoshiaki Tomioka
Mécanismes : affrontement, abstrait
Version fournie par l’éditeur.

Planète Gigamic

Moon Base n’est pas le seul titre à faire l’actualité du côté de Gigamic puisque Mr Troove sera bientôt chroniqué par Plumesdanges dans les prochains jours mais aussi l’Âge de Bronze, l’extension de l’Aube des Tribus. Plus tôt dans l’année, Kicikol a su ravir les petits et les grands autour d’une table et les Similo sont toujours efficaces dans ce qu’ils proposent. Chez les collaborateurs de l’éditeur, on a évoqué Shamans, Suspects et Mandragora chez Studio H, Photoshoot et Royal Secrets chez Funnyfox. N’oublions pas aussi Zerzura du côté de Bragelonne et l’entrée dans le catalogue de tous les jeux de Sorry We Are French dont les prochains titres semblent prometteurs (Iki, Varuna…).

Moon Base, colonisons la Lune !

Dans Moon Base, les joueurs vont se disputer le contrôle de la Lune. Ils placeront donc des anneaux sur les cratères de la Lune, des colonies, des bases de ressource et tenteront de s’approprier la tour de recherche.

Et les mécaniques intègrent parfaitement le thème puisque l’on reprendra chacune de ces actions tout au long de la partie. D’ailleurs, le jeu et ses actions restent simples à comprendre. Il s’agit d’un jeu uniquement pour deux joueurs, un jeu d’affrontement qui demandera réflexion très rapidement dans la partie. Chaque coup peut compter et une erreur peut se montrer décisive.

Explications.

Voyons ça de plus près…

Dans Moon Base, on retrouve 8 petits anneaux et 8 grands anneaux pour chacun des joueurs, vous devrez ainsi choisir entre les dorés et les argentés. On disposera aussi de 16 anneaux bleus qui seront neutres mais qui peuvent être manipulés par tous. D’ailleurs, ce qui fait la particularité du titre édité chez Gigamic, c’est que chaque anneau peut être utilisé et placé par les deux joueurs, qu’il soit de sa couleur ou non. On se retrouve donc avec une réelle portée stratégique pour vous et l’adversaire. Il sera malin d’impacter le jeu de l’adversaire en choisissant aussi ses anneaux.

Comment ça s’organise ?

Lors de la mise en place, on dispose aléatoirement 4 colonnes de 6 grands anneaux et 4 autres colonnes de 6 petits anneaux, où seront donc mélangés les bleus, les argentés et les dorés. Ils sont tous placés en périphérie du plateau représentant la lune.

Le premier joueur prend le jeton Terre, le second joueur a l’honneur de placer la tour de recherche qui se distingue par sa hauteur et par sa couleur rouge. Elle occupe un cratère que les joueurs ne pourront pas occuper avec leurs anneaux jusqu’à son déplacement vers une autre position. On y reviendra.

En début de tour, chaque joueur devra choisir 2 grands anneaux et 2 petits anneaux, peu importe leurs couleurs. Enfin il le place sur deux autres anneaux (jamais 3) qui disposent d’un minimum d’espace intérieur pour pouvoir le placer (voir photos).

Moon Base a le mérite d’offrir aux joueurs une aide de jeu hyper simple et une FAQ tout aussi efficace.

Son système de jeu :

Si on peut placer des anneaux de n’importe couleur sur le plateau de jeu, Moon Base comprend tout de même quelques contraintes. Ainsi :

  • Vous ne pouvez placer un anneau seulement si un cratère est libre au départ. Puis, vous êtes autorisé à le placer sur un autre anneau seulement si un des deux autres anneaux est de la même couleur. Par exemple, vous ne pouvez pas placer un anneau doré sur deux anneaux argent.
  • Exception, la Collaboration ! Vous pouvez empiler un GRAND anneau sur deux anneaux de couleurs différentes (que celle que vous posez). Par exemple, vous êtes en mesure de placer un grand anneau doré sur un anneau argenté et un autre bleu tout comme vous pouvez empiler un grand anneau argenté sur un anneau doré et bleu. Vous enclenchez alors une Collaboration, ce qui déclenche le déplacement de la tour de recherche vers l’anneau qui a enclenché la Collaboration. Par contre, vous ne pouvez pas le faire avec des petits anneaux.

Le timing de vos collaborations est primordial car l’anneau qui accueille la tour de recherche en fin de partie pour rapporte trois énormes points. D’ailleurs, pour que vous compreniez la portée stratégique du jeu, il est impérial de détailler la façon dont on score des points, en fin de partie et en cours de partie.

Chacun de vos placements est important et vous le comprenez surtout en fin de partie, d’où l’intérêt d’expliquer le scoring dès le début de partie à tous les joueurs. D’ailleurs ils auront la chance de trouver la piste de score et sa méthodologie sur leur aide personnelle.

  • En fin de partie, le joueur qui a le plus grand nombre d’anneaux connectés remporte 2 points.
  • Celui dont l’anneau est le plus élevé gagne aussi 2 points.
  • Celui dont l’anneau accueille la Tour de Recherche glane 3 points.

Ce n’est pas tout puisque l’on remporte des points en fin de chaque manche.

  • Les colonies (jeton hexagonal) : Lorsqu’en fin de manche, un grand anneau de votre couleur n’est pas recouvert (une fois le 1er étage atteint), on y place une Colonie qui vaut 2 points. Vous pouvez très bien placer plusieurs Colonies si jamais c’est possible.
  • Les bases de ressources : Au contraire, lorsque vous n’avez pas pu placer de colonies en fin de tour, alors vous placez une base de ressources sur un cratère libre. Chacun rapporte 1 point.

On réalise rapidement que chaque placement peut apporter des points, à vous et à votre adversaire puisqu’il est possible de choisir la destination des anneaux de notre adversaire du jour. On les prend naturellement pour mettre des bâtons dans les roues de l’adversaire ou pour nous aider dans certaines entreprises. On réalise aussi rapidement que liquider tous les anneaux de l’adversaire en début de partie peut être une bonne stratégie s’il ne peut plus en placer dans les derniers tours.

Différentes stratégies sont possibles et il est intéressant de constater que chaque partie est différente. Il dispose d’une grande rejouabilité et il s’avère captivant lorsque l’on enchaîne les parties. On connaît son adversaire, on réplique et on tente de nouvelles choses. Il s’inscrit typiquement dans la lignée des jeux de stratégies japonais tout en étant plus accessible dans le sens où vous n’avez pas besoin de 3000 parties pour être au niveau d’un joueur aguerri.

Est-ce que le jeu est simple ?

Oui. Difficile de ne pas comprendre. C’est un jeu qui se découvre aisément ensemble et les aides de jeu dissiperont les doutes. Même si un seul persiste: peut-on pousser ou non un anneau pour stabiliser un autre que l’on vient d’empiler ?

Néanmoins, ce n’est pas un souci majeur. C’est un plaisir d’affrontement que l’on joue sur la lune, un thème plutôt bien retranscrit.

Il demandera une jolie dose de réflexion. On ne joue pas souvent ses coups en 5 secondes, comme tout bon jeu d’affrontement. On tentera d’anticiper pas mal de fois, sur le moyen terme pour les plus audacieux. Le fait que l’on pioche quatre anneaux à chaque manche nous empêche de prévoir sur le trop long terme.

Au niveau de la rejouabilité, on est bons. Comme je le précisais, chaque partie est différente. On place la tour de contrôle à des endroits différents, on prend jamais les mêmes anneaux, on les dispose différemment. Je ne me suis pas lassé du jeu.

Les règles sont simples à assimiler et les joueurs et joueuses seront assisté-e-s judicieusement par l’aide de jeu qui se situe directement sur la même feuille que la piste de score.

On prend donc rapidement ses marques même s’il nous faut une partie d’initiation pour se faire la main.

Thème respecté avec placement d’anneaux sur les cratères de la lune, de colonies et de bases de ressources. Puis il n’y a pas plus équivoque que le plateau représenté par la lune.

Le matos est léger mais il reste difficile de l’abîmer durant la manipulation, excepté le feuillet de score et d’aide de jeu.

Artistiquement il n’y a rien de stratosphérique mais le contrat est rempli, il nous immerge directement dans ses mécaniques et son thème.

Récapitulons : Moon Base m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Moon Base m’a séduit de par ses mécaniques d’affrontement intelligemment pensées. Chaque choix est important, une erreur peut s’avérer fatale mais on reste captivé durant toute la partie. Un voyage sur la lune que j’ai personnellement apprécié.

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

2 1 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

Lorem efficitur. ut libero ipsum venenatis, vulputate, lectus adipiscing dolor. neque.