GOTY 2019 : la sélection de TobyOne

GOTY 2019 TobyOne

Le GOTY 2019, cette fichue étiquette que l’on doit coller sur son jeu préféré de l’année. Me concernant, le choix était difficile mais celui qui m’a le plus passionné est sorti en début d’année.

Une nouvelle fois, le marché du jeu vidéo a eu droit à une pléiade de productions aussi passionnantes qu’entraînantes. Pourtant c’est étonnant, le public s’est lassé à de multiples reprises en 2019, évoquant une année de transition pour l’industrie. Pour moi, c’est une fausse idée. Même avec l’arrivée imminente des prochaines PlayStation et Xbox, la communauté de joueurs a été gâtée ces derniers mois. Si les exclusivités ont manqué à l’appel, nous avons bénéficié de nombreux titres et ce pour tous les publics. Avant de tous les détailler, revenons sur celui qui m’a injecté de son gameplay dans les veines.

Sekiro Shadows Die Twice, mon GOTY 2019 !

Depuis mon gros coup de cœur de la décennie, j’ai nommé Bloodborne, j’attends son successeur. À la place, j’ai eu le droit de patienter avec Dark Souls 3 et ses extensions puis était annoncé Sekiro, une collaboration avec Activision. Et si je suis encore tout chaud pour un autre rêve du chasseur, je le serai tout autant pour Elden Ring, la prochaine production de From Software.

Pour Sekiro Shadows Die Twice, j’ai été bluffé tant les mécaniques et le game design du jeu se montrent différents de l’expérience des SoulsBorne tout en gardant l’esprit.

Rester patient, s’appliquer, chercher les faiblesses, soigner son timing, c’est une habitude pour ce genre de production. Mais là on ajoute des ingrédients, choisir les bonnes armes, contrer est indispensable, et comme ce fut le cas avec Bloodborne, certaines astuces des précédents titres From Software ne fonctionnent pas du tout.

sekiro shadows die twice goty 2019

Une nouvelle fois, c’est comme si je redécouvrais un jeu qui conserve pourtant les bons ingrédients de ses aînés. Et quel ne fut pas mon acharnement pour vaincre par exemple Genishiro Ashina. Et je trouve cela incroyable car en milieu de partie, c’est un boss que l’on va trouver incroyablement puissant. Mais une fois que l’on a fait ses gammes, on lui roule dessus sans qu’il nous touche une seule fois (ou presque).

Nous procurer une nouvelle fois ce sentiment de satisfaction et d’accomplissement, cela reste pour moi un fait incroyable. Et en cela, en plus d’une direction artistique toujours maîtrisée de bout en bout, le studio From Software reste unique.

Le podium des GOTY 2019

Plus de 300 heures passées sur l’édition 2019, déjà quelques saisons sur FM20. Souvent mis de côté de toutes les élections pour sa sortie tardive et son statut de jeu de gestion, Football Manager reste une expérience incroyable qui parvient à transcender chaque amoureux du football. Tous les ans, les fans sont au rendez-vous et quand Sports Interactive améliore drastiquement un jeu presque parfait et réalise un suivi régulier suite aux retours de la communauté, on pourra dire tout ce que l’on veut mais Football Manager 2020 mérite sa place aux côtés des plus grands.

Une direction artistique charmante, une héroïne téméraire, un grand périple et un RPG qui s’éloigne de ses gènes pour offrir une expérience de jeu rafraîchissante, Indivisible a été ma révélation de l’année. Dommage que le boss de fin soit si chiant (excusez du peu) et pour quelques détails qui méritaient plus de boulot.

Indivisible goty 2019

Les déceptions de l’année 2019

Les simulations sportives représentent pour moi ma déception de l’année. Pourtant, ils n’ont pas reçu des notes catastrophiques vous me direz. Normal vous répondrai-je, ce ne sont pas de mauvais jeux. Néanmoins, ce sont des titres qui stagnent et qui n’apportent rien de nouveau à mon sens. Que ce soit FIFA 20 malgré son mode VOLTA (merci les micros-transactions les gars), PES 2020, l’édition escroc Roland Garros de Tennis World Tour ou des titres de basket comme NBA 2K20, ils se reposent énormément sur leurs lauriers.

Conséquence directe, gros sentiment de déjà-vu et l’effet « Mise à Jour des effectifs » est présente dans mon esprit. C’est pour cela que je félicitais Football Manager 2020 qui ne m’a pas laissé cette impression.

Certes, les titres font le taff (sauf Tennis World Tour) et sauront sortir de vous votre côté le plus addictif pour votre discipline sportive avec des sessions multijoueurs notamment, mais je ne ressens presque plus d’intérêt d’y replonger un ou deux mois après leur sortie.

fifa 20

BILAN COURT MAIS PRÉCIS

Grosse année avec des pépites et des bons titres (A Plague Tale Innocence aurait pu figurer dans cette liste GOTY 2019 mais un collègue s’en chargera) mais avec ses déceptions aussi (Astérix et d’autres s’y seraient bien installés).

Pour le reste de l’actualité, n’hésitez pas à rester connectés sur TryaGame ou ses réseaux sociaux Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube ainsi que notre compte curateur Steam.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
mi, dolor. dictum efficitur. et, Aenean neque. sit Sed