[Preview] Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau

[Preview] Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau

Alors que Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau débarque le 20 novembre sur Nintendo Switch, nous avons pu le découvrir un peu plus tôt. On vous en dit plus dans cette preview !

C’est en septembre que nous avons eu les premiers échos de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. On apprenait alors que le titre, développé conjointement par Nintendo et Koei Tecmo, nous propose un scénario se déroulant 100 ans avant The Legend of Zelda : Breath of the Wild, autrement dit, nous pourrons revivre les événements de ce Grand Fléau qui a entrainé la chute d’Hyrule dans un tout nouvel opus d’Hyrule Warriors, qui sera donc le second (le premier étant le portage de Hyrule Warriors, Definitive Edition) sur Nintendo Switch. Ainsi, alors que la suite de Breath of the Wild, petite pépite qui avait fait briller nos yeux lors l’E3 2019, s’annonce comme la sequel de Breath of the Wild, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau se présente donc comme son préquel. Avec son lot de vidéos  (à retrouver par ici,  par , et même encore  là-bas), on peut même déjà s’essayer au titre dans une démo du titre disponible depuis le 28 octobre. Après plusieurs heures de jeu, il est temps de sortir ma preview du titre ! Pour celles et ceux qui n’en auraient pas encore entendu parler, en voici la bande-annonce :


Dans Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, on découvre l’histoire qui s’est déroulée avant la chute de Hyrule, 100 ans avant les événements de Breath of the Wild. Celle-ci se dévoile à travers des cinématiques, qui nous rappellent fortement les Souvenirs que l’on visionnait dans l’opus de 2017. Grâce au voyage dans le temps d’un mystérieux petit Gardien blanc (qui essayait d’échapper aux Gardiens corrompus par le Fléau  qui s’attaquaient au château d’Hyrule), on revoit ainsi les Prodiges, qui seront jouables (entre autres, bien entendu) ainsi qu’Impa, Zelda et Link. Plus précisément, on voit les événements qui se sont déroulés lorsque Zelda, accompagné de Link et Impa, a dû recruter les quatre futurs Prodiges capables de contrôler les Créatures Divines. Et c’est non sans joie (et une certaine impatience pour ma part) que l’on visionne ces bribes du passé de Breath of the Wild !

Bien que les cinématiques sont de toutes beautés, la direction artistique des phases de combats tend plus vers les précédents épisodes d’Hyrule Warriors et ne vaut malheureusement pas le monde ouvert que l’on découvrait dans BotW. Concernant la bande-son, on alterne entre ce que l’on connaissait dans les précédents opus, que ce soit dans BotW ou dans la franchise Hyrule Warriors… Rien de bien nouveau sous le soleil donc, mais qui fonctionne toujours autant. Par contre, on est ravie de retrouver les voix des différents personnages que l’on découvrait dans l’opus de 2017 !

Concernant le gameplay, il est très similaire aux précédents Hyrule Warriors.  On se retrouve donc avec un beat’em all, dont la recette n’est pas nouvelle mais reste diablement efficace : versez une quantité conséquente de personnages jouables, agrémentez chacun d’entre eux de techniques bien spécifiques, garnissez les d’attaques Musô et faites mijoter le tout avec des vagues d’adversaires bien barbares pour en faire un plat classique mais dont on ne se lasse jamais. Nous ne sommes pas mécontents non plus de retrouve les mobs, la map, les environnements et les personnages que l’on découvrait dans Breath of the Wild.

D’ailleurs la carte sera le centre de coordination des événements que vous mènerez. En effet, sur cette dernière s’affichera différentes icônes représentant les différentes destinations et/ou missions à mener afin de faire évoluer les personnages. Que ce soit des batailles à gagner, des matériaux à récolter, ou simplement des lieux à débloquer (boutiques, relais, centre d’entrainement, forgeron, teinturier…), c’est tout un tas d’éléments à découvrir et de combats à remporter qui nous attendent dans Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. A noter que la carte est divisée en différentes régions et que vous augmentez votre réputation en apportant votre contribution à chacune d’elles en réalisant les différentes missions.

D’ailleurs concernant les personnages jouables, nous avons pu voir de plus près les gameplays de (entre autres) Link, Zelda, Daruk, Revali, Urbosa, Mipha et Impa… Mais ce n’est pas tout ! On se retrouve également pilotes des Créatures Divines dont on doit prendre le contrôle pour détruire des vagues de mobs en masse. Et c’est vraiment plaisant ! Concernant les amiibos, comme d’habitude il faut les poser sur le point de contact NFC afin de recevoir des récompenses en jeu : armes, matériaux… A noter que vous ne pouvez pas utiliser plus de 5 amiibos par jour.

Avant de se retrouver pour un test plus complet du titre, je vous rappelle (une dernière fois, promis) que le titre sera disponible à compter du 20 novembre sur Nintendo Switch.


note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
En conclusion, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau est un beat’em all, dont la recette n’est pas nouvelle mais reste diablement efficace, tout comme ses prédécesseurs. Le plus, c’est qu’on se retrouve avec l’intrigue des événements qui se sont déroulés 100 ans avant Breath of the Wild, lorsque le Grand Fléau s’est libéré, entrainant la chute d’Hyrule.
Bien que le genre est fortement répétitif et que subsiste cette impression de déjà vu, on appréciera de pouvoir se défouler et de découvrir plus en détail ces bribes du passé

 


En attendant de nouvelles aventures made in Try aGame, n’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

ut lectus elit. luctus consectetur venenatis Praesent