Dr Stone

Dr STONE

REDHO'S CHOUCHOU
7.5

Moyenne des joueurs

[Avis] Dr. Stone – Tome 11 de Riichiro Inagaki et Boichi

Dr Stone

La maison d’édition Glénat nous propose de découvrir le onzième tome de Dr. Stone, le manga de Riichiro Inagaki et Boichi. Voici notre avis sur celui-ci.

Pré-publié dans le magazine Weekly Shõnen Jump depuis le 6 mars 2017, c’est la maison d’édition Glénat qui s’occupe de publier la version française de Dr Stone depuis avril 2018. Une adaptation en série télévisée d’animation a d’ailleurs débuté sur Crunchyroll depuis juillet 2019, une seconde saison est même en cours de production. Pour les novices du genre, sachez que Dr. Stone est un shônen manga, écrit par Riichiro Inagaki et dessiné par Boichi. Pour rappel, un manga est considéré comme un shônen lorsque la cible éditoriale est avant tout constituée de jeunes adolescents de sexe masculin (opposé au shôjo manga qui lui cible un public féminin).


Auteurs : Riichiro Inagaki, Boichi
Nombre de pages : 192 pages
Manga édité chez Glénat Manga
Date de sortie initiale : 1 juillet 2020
Prix : 6,90€
Manga dématérialisé fourni par l’éditeur


Dans les tomes précédents de Dr. Stone, on rencontre Taiju, un lycéen tokyoïte qui va être victime d’un phénomène mystérieux. En une fraction de seconde, l’humanité entière est transformé en pierre ! Près de 3700 ans plus tard, à son réveil, il retrouve son ami Senku. Tous deux cherchent à rebâtir la civilisation à partir de zéro, pour sauver l’humanité. Cependant, Tsukasa, un puissant lycéen qui rejette la science, les attaque et laisse Senku pour mort. Ce dernier, qui s’est remis de ses blessures en secret, gagne la confiance des villageois d’Ishigami et bâti les fondations du royaume de la science en fabriquant toutes sortes d’objets. Cependant, lorsque Tsukasa apprend qu’il est toujours en vie, la guerre est déclarée. Le conflit entre les deux nations prend fin, mais Tsukasa est gravement blessé suite à la trahison de Hyoga. En attendant de trouver un moyen pour le soigner, Senku décide de le plonger dans un sommeil cryogénique. Il pense pouvoir guérir les blessures de Tsukasa en découvrant le mécanisme à l’origine de la pétrification. C’est pourquoi il prévoit d’aller en bateau de l’autre côté de la terre, là d’où venez les rayons. Avec l’élixir qu’il lui reste, il ramène à la ville un capitaine de navire expérimenté : Ryushi. Senku fabrique ensuite une montgolfière pour partir à la recherche de précieux matériaux depuis le ciel !

Mascotte Anti-Spoil

(Vous êtes prévenus)

Tout d’abord, le tome commence avec un Chrome ravi de voler (puis qui rivalise avec Ryushi pour savoir qui des deux est le meilleur explorateur)  qui me ravit (Chrome est un peu mon chouchou dans cette aventure) ! Après leur épopée en montgolfière pour arriver jusqu’à Ishigami (non sans peine avec le « combat » contre un cumulus ») , Ryushi découvre le régime alimentaire des habitants (fait exclusivement de poissons) et décide d’y remédier : il trouvera également de la nourriture depuis le ciel ! A l’aide de la vision de Kohaku, ils décident ainsi de cartographier les environs pour trouver du pétrole  qui leur permettra de faire fonctionner leur bateau. Ils découvrent ainsi tout un tas de nouveaux horizons, dont le blé qui permettra au Royaume de la Science d’accéder à l’agriculture ! Bien entendu, Taiju, notre valeureux héro se verra donc confier le titre de « Roi de la nourriture » grâce à sa vigueur, mais aussi grâce aux  souvenirs de paroles de Senku (contre un Yo et un Magma pourtant déterminés). Le blé ainsi produit leur permet d’accéder au pain (qui sera nécessaire pour leur périple en bateau),  mais force est de constater qu’aucun n’est assez doué pour en produire : ils doivent réveiller une nouvelle statue, celle d’un chef cuisinier ! Par un nouveau stratagème de Gen, ils arrivent ainsi à obtenir la dernière fiole d’élixir que détenait News, la journaliste, et réveille ainsi François, le secrétaire de Ryushi qui promet d’être un personnage fascinant. Ce dernier cuisine merveilleusement bien et en plus de leur fournir du pain, ouvre un restaurant pour les habitants d’Ishigami. Senku, qui doit honorer les négociations faites par Gen, se voit construire un appareil photo à News… mais aussi beaucoup d’autres qui lui permettront d’accéder à la photographie aérienne ! Grâce à elle et la vision exceptionnelle de Kohaku, ils découvrent ainsi un gisement de pétrole (en plus d’un troupeau de sanglier dont l’un d’eux devient ami avec notre petite Suika qu’elle nomme Sagara). Ils testent alors le pétrole obtenu par un hors-bord made in Senku mais un nouveau problème se dessine : il leur faut un moyen d’avoir des coordonnées précises. Avant d’aller construire un nouvel outil qui leur permettra de l’obtenir, l’équipe présente sur le bateau (composée de Senku,  Chrome, Gen, Ryushi et Ukyo) décide d’envoyer un message à l’équipe terrestre afin de tester leur emetteur. Et alors que Ruri s’apprète à se déclarer à Chrome… ils perçoivent un message en morse d’un ennemi invisible. Afin de le percevoir, Senku crée donc un radar faisant également office de sonar. Cette invention donne des idées à Chrome qui fabrique un détecteur de métaux et découvre ainsi un gisement de minerai de fer, leur permettant de faire acquisition d’une mine, rien que ça !


Dans ce tome, on s’axe principalement sur la découverte. D’ailleurs la rivalité naissante entre Chrome et Ryushi pour savoir qui des deux est le meilleur explorateur a su me décrocher un sourire ou deux. La montgolfière permet à nos héros de découvrir le pétrole, mais pas uniquement, ce qui permet une avancée fulgurante des habitants du royaume de la science qui accède à l’agriculture et à l’élevage. Senku ne finit pas de nous surprendre avec ses inventions : miroir, appareil photo, four à pain, radar, sonar… Il y en a pour tous les goûts ! Cet onzième tome nous permet également d’en apprendre un peu plus sur Ryushi, qui se montre finalement moins égoïste qu’il n’y semblait : il est avare oui, il ne veut manquer de rien, toujours oui, mais il souhaite également que tous les autres ne manquent de rien. Et ça c’est beau ! On découvre également François, dépétrifié dans ce tome qui se veut fascinant ! J’ai hâte d’en apprendre davantage sur ce protagoniste ! Enfin, ce curieux message que Senku et ses amis reçoive en pleine mer à de quoi nous laisser en suspens. De qui provient-il ? Est-ce réellement le « pétrificateur » d’il y a 3700 ans ? Vont-ils réussir à le débusquer ? Vont-ils trouver le moyen de guérir Tsukasa ? Et surtout, vont-ils enfin comprendre pourquoi toute l’humanité a été pétrifiée ?


note5 ghost stories joraku cowboy bebop everdell
Pour résumer, ce tome m’a beaucoup plu ! En plus des habituelles inventions de Senku (qui ne manque pas de nous surprendre encore), on en découvre un peu plus sur les nouveaux personnages qui viennent juste d’être dé-pétrifiés, mais on revoit également ceux qu’on aime tant (Taiju qui reçoit le titre de « Roi de la nourriture » lui va si bien !). On voit aussi l’influence de Senku sur les personnages qui s’émancipent peu à peu et qui montre leur plein potentiel (Chrome qui invente lui même des choses est un pur régal !). Enfin, ce curieux message donne un nouveau but à notre fine équipe et nous laisse avec des questions plein la tête. Vous l’aurez compris, et comme d’habitude, j’ai hâte de découvrir le prochain tome et de savoir où il nous mènera !

 


En attendant le Tome 12 qui sortira en septembre, n’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de ce volume dans l’espace commentaire, ou même à suivre l’anime avec nous ! Et bien entendu vous pouvez vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société dans notre rubrique Bar à Jeux ! Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. N’hésitez pas également à passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

quis elit. felis dolor. vulputate, consectetur ut pulvinar Aliquam fringilla vel,