PlayStation 4 et Xbox One : les jeux qui ont marqué la 8e génération de consoles

gotg

Après un podcast retraçant principalement les jeux PlayStation 4 et Xbox One de ces six dernières années, revenons ici sur cette 8e génération de consoles qui a vu naître des pépites.

On ne peut pas dire que l’on a pas été gâté par cette génération de consoles (PlayStation 4 et Xbox One en particulier) qui a vu de nombreuses nouvelles licences apparaître, certaines se transformer, d’autres se consolider. Sur un plan plus élargi, on peut même voir que le public s’est même habitué au système de microtransaction mais aussi le contester. Que les réseaux sociaux ont permis d’unir les joueurs mais aussi de les diviser à travers des guerres de consoles et parfois de jeux sans grand intérêt. Que ces réseaux sociaux ont permis une prise de conscience de la culture du crunch qui dévaste certaines équipes de développement, mais également une gestion de management médiocre dans certaines équipes avec des affaires de harcèlement qui ont éclaté. Reste maintenant à savoir si cette prise de conscience et si les enquêtes qui s’enchaînent autour de cette industrie du jeu vidéo permettront de faire évoluer les conditions et les mœurs vers un milieu plus sain, comme le souhaite le STJV que nous avons pu interviewer.

Néanmoins, ce bilan générationnel s’attardera sur les jeux qui ont marqué les joueurs, qui nous ont marqué nous personnellement car on ne pourra pas parler de tous les jeux. Ce qui ne vous empêche pas de les évoquer en commentaires sous cet article ou sur les réseaux sociaux.

Le bilan sera chronologique et il fera parfois un détour par Nintendo et même sur PC car ces six dernières années n’ont pas seulement été marquées par des franchises publiées sur PlayStation 4 et Xbox One. Commençons donc par rappeler que la Xbox One arrivait en magasin le matin du 22 novembre 2013 et que la PlayStation 4 se permettait de sortir une semaine après, le 29 novembre de la même année.

La fin d’année 2013, un lancement qui manquait de punch.

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consoles23 jeux au lancement de la Xbox One dont des licences prestigieuses (FIFA, Call of Duty, Battlefield, Assassin’s Creed, Need for Speed….) et des exclusivités telles que Forza Motorsport 5, Killer Instinct, Dead Rising 3 et un Crimson Dragon qui est déjà tombé aux oubliettes. Malgré cela, on reste sur notre faim, on attend plus de jeux et de grosses productions qui exploitent à fond le potentiel des consoles.

Parce que l’on garde ce sentiment amer avec la PlayStation 4. Au lancement de la console de Sony, seuls Killzone Shadow Fall et Knack seront exclusifs. Si le premier est au point techniquement et reste un bon shoot, il manque tout de même d’imagination. Puis Knack est très loin de marquer son temps.

Par contre, côté éditeur tiers, on suit de près ce lancement de consoles. On veut sortir son épisode phare. FIFA sortira d’une période difficile sur PS3, Battlefield 4 commencera à impressionner, Need for Speed commencera à sombrer, Activision perdra une part de son public mais tous ont le mérite de proposer de gros jeux sur les consoles qui viennent de sortir.

2014, on se réveille en douceur.

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consolesSi la Wii U tente de se lancer avec un indispensable Mario Kart 8, elle n’est pas très soutenue par les éditeurs tiers. D’ailleurs, on reste dans la première année des nouvelles consoles mathématiquement et on profite déjà de nouvelles licences ou de jeux que l’on souhaite suivre de très près.

Alors, Bethesda se décide à publier l’excellent shooter Wolfenstein The New Order et The Evil Within tandis que Bandai Namco collabore avec From Software pour le second Dark Souls. De même un phénomène se met en place dans le domaine du jeu de cartes, à savoir Hearthstone. Cela ne va pas nous rajeunir !

Du côté des jeux très attendus par la communauté, on pourra évoquer le fameux Destiny qui créé un grand engouement à son lancement. L’extension de The Last of Us Left Behind sera aussi bien accueilli tout comme le petit indépendant The Binding of Isaac Rebirth. Ce n’est pas tout puisque Square Enix publie Lightning Returns qui satisfera bon nombre de fans et Konami relancera la licence Castlevania avec Lords of Shadow 2.

Enfin, comment ne pas terminer cette année avec les sorties d’Ubisoft qui devaient enjailler tous les sapins de Noël. Or, le constat a été plus mitigé puisque tout le monde n’a pas goûté aux bugs rencontrés mais surtout aux personnages et au scenario sans saveur d’Assassin’s Creed Unity qui modélisait le Paris du XVIIIe siècle à la perfection. Enfin, la communauté était aussi partagé par la sortie de Watch Dogs qui nous promettait un monde de hack potentiellement élevé mais qui s’avérait au final très limité, avec un personnage principal qui se montrait peu appréciable.

2015, le début de l’âge d’or de cette génération.

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consoles

Il s’érige en cette année-là des grandes merveilles sur PlayStation 4, Xbox One et même du côté de Nintendo. Lorsque l’on liste les jeux, rien à dire, cela aurait pu être l’année la plus solide de la décennie mais quelques obstacles viennent entraver le développement de certains jeux. Intéressé(e)s par cette liste ? C’est parti !

À ceux-là viennent s’ajouter Rocket League, Star Wars Battlefront, l’ovni Her Story, The Order 1886 et j’en passe… Quel casting de rêve sur le papier ! Même Nintendo s’y met avec Super Mario Maker, Xenoblade Chronicles X et Zelda Triforce Heroes.

The Witcher 3 et Bloodborne sont GOTG (Game of the Generation) pour bon nombre de joueurs ! Les autres ont marqué leur temps, d’autres sont synonymes de déception ou divisent le public. D’autres profitent d’un suivi encore aujourd’hui. Tout cela pour vous avouer que cette année 2015 était simplement incroyable et elle ne représentera que le début de l’âge d’or de cette génération car les deux suivantes seront effroyables de qualité !

2016 dans sa lancée et naissance d’un phénomène

La production de jeux vidéo bat son plein. Néanmoins, c’est bien sur mobile qu’un nouveau phénomène va provoquer un raz de marée. Pokémon GO arrive en 2016 et va faire sortir les joueurs dans toutes les villes possibles. Toutes les semaines, il est dans la rubrique des faits divers ou insolite. Toutes les heures, un fan de Pokémon sort son téléphone ou se prend en photo avec un Carapuce qui pop sur son écran. Le retour de la licence est remarquable d’autant plus qu’il réunit petits et grands et impacte socialement l’expérience des joueurs.

Au-delà de ce phénomène, des jeux vidéo fantastiques naissent en 2016. Les joueurs peuvent ainsi profiter des dernières aventures de Nathan Drake avec Uncharted 4 : A Thief’s End, d’un jeu multijoueur qui fera longtemps parler de lui, Overwatch mais aussi d’un titre indépendant qui convaincra tout le monde, Inside. En plus de ces trois têtes d’affiche, Dishonored 2 nous emporte dans sa direction artistique et un game design fabuleux, The Division dans ses missions de haute volée, Forza Horizon 3 dans ses décors fantastiques.

Et les sorties s’enchaînent puisque voient aussi le jour Dark Souls III, XCOM 2, Street Fighter V, Persona 5, DOOM, Deus Ex Mankind Divided, Final Fantasy XV, Quantum Break, The Last Guardian 2. À peine le temps de souffler que nous devons évoquer Yakuza Kiwami, Furi, Firewatch, Stardew Valley, Superhot et EA en très grande forme avec Battlefield 1.

Et 2017 arrivait…

2017, une année historique

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consolesMes yeux brillent à l’idée d’évoquer l’année 2017. Si Nintendo renaît de ses cendres avec la sortie de la Nintendo Switch et l’incroyable The Legend of Zelda : Breath of the Wild ainsi que Super Mario Odyssey, les autres constructeurs ne sont pas en restes.

Le premier trimestre s’est avéré simplement impressionnant avec les sorties de Resident Evil VII Biohazard, NieR Automata et Horizon Zero Dawn sur PlayStation 4. Comme si cela ne suffisait pas à rendre cette année historique, cette année a profité aux fans avec la révélation Cuphead, le retour d’Ubisoft avec des choix forts pour Assassin’s Creed Origins, les bonnes idées de Destiny 2, l’arrivée de Ni-Oh, la naissance de Hellblade Senua’s Sacrifice, la renaissance de Crash Bandicoot, le courageux Mass Effect Andromeda et l’excellentissime Divinity Original Sin 2.

Quel crû ! Car nous n’avons pas encore évoque The Evil Within 2, Prey, Wolfenstein New Colossus II, Dragon Quest XI, une petite curiosité A Normal Lost Phone et les prémices d’un certain jeu peu connu d’Epic Games, Fortnite ! Même Actvision y mettait du sien en écoutant ses fans et en revenant à la Seconde Guerre Mondiale avec Call Of Duty WWII.

On en oublie sûrement du côté de la scène indépendante mais beaucoup d’entre nous souhaiteraient rester coincé dans cette année 2017.

2018, l’année du changement

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consolesPourtant l’année 2018 poursuit sur la lancée des 3 précédentes, à savoir proposer des expériences de jeu exceptionnelles.

En quelques mois, nous avons droit à God of War qui change complètement d’univers et de direction artistique pour atterrir dans la mythologie nordique. Nous avons aussi certainement le meilleur jeu Dragon Ball Z (FighterZ !) de la décennie, un Quantic Dream ô combien soigné avec Detroit Become Human, Assassin’s Creed Odyssey qui améliore la recette de son prédécesseur, Forza Horizon 4 qui procure des sensations de jeu complètement grisantes, Super Smash Bros Ultimate qui revient et Capcom qui offre un Monster Hunter World abouti.

Ajoutons à cela l’œuvre rockstarienne Red Dead Redemption 2, Marvel’s Spider Man sur PlayStation 4, la meilleure des Lara Croft dans Shadow of the Tomb Raider, le très bon Sea of Thieves, le remake de Pokémon Jaune chez Nintendo avec Pokémon Let’s Go, le très bon multijoueur de Team 17 avec Overcooked 2 et Shadow of the Colossus.

Et si vous pensiez tomber sur une conclusion, vous ne m’en voudrez pas d’ajouter le très exigeant Céleste, le si particulier Kingdom Come Deliverance, le poétique Ni No Kuni 2 et Far Cry 5. Vous terminez lors de ces 4 dernières années avec une quarantaine de bombes et dont certaines à retardement tant il est difficile de s’investir dans tous les titres et d’en arriver à bout.

2019, on n’arrête pas le progrès

En 2019 on commence à perdre en quantité mais pas en qualité. Les âmes se déchirent ainsi pour savoir qui de Sekiro : Shadows Die Twice et de Death Stranding raflera le titre de jeu de l’année. Pourtant, d’autres jeux vidéo font office de challengers avec A Plague Tale : Innocence et Control sans oublier Disco Elysium sur PC.

On n’oublie pas non plus l’activité de Nintendo avec Luigi’s Mansion 3, Fire Emblem Three Houses, Link’s Awakening et Pokémon Epée et Bouclier.

D’autres se démarquent aussi et offrent des expériences de jeu qui ont ravi les fans, à savoir Devil May Cry V, Borderlands 3, Resident Evil 2 Remake, Gears of War 5, Mortal Kombat 11 et le très attendu Kingdom Hearts III.

Enfin, Shenmue III termine enfin sa période de développement, Outer Wilds passionne ceux qui s’y sont investis et Apex Legends vient secouer le duel entre PUBG et Fortnite.

2020. Après la PlayStation 4 et la Xbox One, on se prépare à la next-gen

PlayStation 4 et Xbox One: les jeux qui ont marqué la 8e génération de consolesSi Microsoft acquiert des studios, conforte son écosystème et prépare l’avenir, Sony lâche encore quelques bombes. En face du charmant Ori and the Will of the Wisps, on se retrouve ainsi avec un trident qui a fait parler de lui à trois périodes bien distinctes. The Last of Us 2 nous a offert une expérience de jeu dantesque, Ghost of Tsushima s’est accompagné d’un vent de fraîcheur et Dreams demeure simplement unique.

On ne chôme pas non plus du côté de Square Enix avec Final Fantasy VII Remake qui a comblé les fans et Marvel Avengers qui fait moins l’unanimité. Ni-Oh 2 est encore plus solide que le premier opus, Bethesda fait retentir les armes avec Doom Eternal et on a même droit à Crash Bandicoot 4 et Streets of Rage 4.

Du côté de Nintendo, on créé un phénomène avec Animal Crossing New Horizons et on créé une vague de nostalgie avec le retour remastérisé des Mario 3D.

Enfin Fall Guys apporte de la légèreté, Genshin Impact fait parler de lui et Baldur’s Gate III se prépare à 2021 en accès anticipé.

La scène indépendante en fête

Globalement c’est tous les créateurs indépendants qui ont profité de cette génération (pas seulement PlayStation 4 et Xbox One mais PC et Nintendo Switch) pour proposer leur vision du jeu vidéo. Nous avons ainsi des dizaines de jeux indépendants qui valent le coup d’œil et qui offrent parfois des expériences de jeu uniques, relaxantes ou nerveuses, entre les deux parfois.

Nous avons réalisé un photo montage dans lequel nous avons réuni les jeux les plus marquants (parfois pas positifs pour autant) puis la flopée de titres indépendants à faire si jamais vous n’avez pas eu le temps de vous y pencher. Bien évidemment, renseignez-vous pas mal dessus, toutes les expériences proposées ne sont pas adaptées à tous. C’est pour ça que l’on aime aussi le jeu vidéo, il y en a pour tous les goûts.

N’hésitez pas à partager vos impressions et les jeux que vous avez pu réaliser sur cette génération de consoles, si certains vous ont clairement marqué et d’autres ont vite été zappés.

Vous pouvez réagir à ce dossier avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

id odio Sed dapibus diam mattis